Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède

Titre vo: Nils Holgerssons underbara resa genom Sverige

Auteur: Selma Lagerlöf

Traducteur: Thekla Hammar

Illustrateur: Romain Simon

Editeur: Delagrave

Pages: 243

 

Présentation:

Pour avoir voulu se jouer d’un tomte, sorte de lutin du folklore suédois, le jeune Nils devient pareil à sa victime, c’est-à-dire à peine plus haut que la main. Voulant retenir son jars blanc, tenté par l’appel des oiseaux migrateurs, Nils oublie sa taille minuscule, et le voici emporté dans les airs. S’ensuit un voyage à travers la Suède, en compagnie des oies sauvages, et une série d’aventures mi-merveilleuses mi-réelles.

Ce que j’en pense:

Commandé par « l’Association nationale des enseignants », Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède est bien plus qu’un livre de géographie pour enfant. C’est un véritable voyage initiatique au cours duquel le lecteur découvre avec Nils la splendeur des paysages suédois et lapons, principalement vu du ciel, à dos d’oies sauvages.

Emplis d’anecdotes et de descriptifs sur les paysages ou les animaux, le texte de Selma Lagerlöf se veut instructif et fantastique. A mi-chemin entre le livre documentaire et le conte, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède est un roman merveilleux qui enchante par la qualité de la narration et la richesse textuelle. L’écriture est très visuelle et permet au lecteur de réellement saisir la beauté des paysages.

Grand moment de lecture à partager en famille.

 

Je suis ton Soleil

tonsoeil

 

Auteur: Marie Pavlenko

Editeur: Flammarion Jeunesse

Pages: 467

 

Ce titre sera disponible en librairie le 8 mars 2017.

 

Quatrième de couverture:

Déborah entame son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui dévore toutes les siennes et seulement les siennes. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, c’est sa mère qui se fane, et la découverte de son père, au café, en train d’embrasser une inconnue aux longs cheveux bouclés. Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

Ce que j’en pense:

L’année de terminale est un moment important dans la vie des jeunes, non seulement ils se préparent à choisir leur avenir mais en plus ils atteignent l’âge de 18 ans qui les fait entrer dans l’âge adulte. Pourtant, cette année si importante soit-elle reste une année ordinaire et il arrive que la vie s’acharne sur vous. Pour Déborah c’est un peu ce qui se passe. Alors qu’elle entre au lycée pour sa dernière année, elle doit faire face à l’implosion de sa famille, l’éloignement de sa meilleure amie et d’autres tracas qui pourraient avoir des conséquences sur sa réussite au Bac. Mais la jeune fille est un véritable rayon de soleil, qui fait face avec courage et garde le sourire dans (presque) toutes les situations. Entourée de ses deux nouveaux amis, Victor et Jamal, elle surmonte les épreuves et avance en restant dans la lumière, réchauffant son cœur et celui de ses proches.

Marie Pavlenko nous raconte une tranche de vie qui pourrait être banale mais qui illumine la lecture par l’humour qui se dégage de sa plume. Il y avait longtemps que je n’avais pas pris autant plaisir à lire un roman. Je suis ton soleil est une grande bouffée d’oxygène, une plongée dans l’adolescence, un hymne à la joie et à la vie.

Je remercie Babelio et les éditions Flammarion pour cette lecture délicieuse.

massecritique

Celui-qui-doute

celuiquidoute

 

 

Auteur: Emmanuelle Bessot

Editeur: Yovana

Pages: 344

 

 

 

Quatrième de couverture:

Embarqués dans le monde onirique du héros, nous découvrons la richesse et la spiritualité des Lakotas, leur histoire, passé et présente, leur vision du monde; nous égrenons au fil de cette quête doutes, peurs, espoirs et injustices; au passage, nous revisitons l’histoire de l’Homme pour découvrir une surprenante théorie de l’évolution…

Ce que j’en pense:

Alors que le héros se demande s’il doit suivre les traces de ses ancêtres Lakotas ou au contraire poursuivre son chemin auprès des citoyens américains parmi lesquels il a grandit, ses questions le conduisent à réfléchir sur les origines de l’Homme. Mais l’auteur va plus loin et mène une véritable enquête sociologique et anthropologique au travers d’un héros en quête d’identité. En effet, outre l’évolution des primates, Emmanuelle Bessot met en avant l’impact de l’Homme sur la Terre et les autres espèces, n’hésitant pas à comparer le mode de vie des chimpanzés au notre dans le fonctionnement des relations sociales et dans l’adaptation au milieu…

L’écriture est de qualité, le sujet est maîtrisé. L’auteur met en avant différentes théories de l’évolution pour amener à une interprétation que chacun prendra comme il le souhaite. Le texte est vraiment magnifique de poésie mais je pense que les termes scientifiques pourraient perdre certains lecteurs, de même que les nombreuses descriptions et les détours pris par le narrateur pourraient sembler alourdir le texte. Cependant il serait dommage de passer à côté d’un roman de cette qualité, original et unique.

 

massecritique

Je remercie Babelio et les éditions Yovana pour cette lecture.