Documentaires /Livres jeux·masse critique

Pocqq – Où va le climat?

Auteure: Claire Lecoeuvre

Illustratrice: Elodie Perrotin

Éditeur: Ricochet

Collection: pocqq

Pages: 128

 

La collection POCQQ, publiée aux éditions du Ricochet, aborde des sujets d’actualité en répondant aux différentes questions que les jeunes peuvent avoir avec clarté et sans parti pris.

Où va le climat? est un petit ouvrage de vulgarisation scientifique qui aborde le climat sous tous les angles, tentant de rendre compréhensible des notions souvent floues. L’auteure a vraiment su traiter son sujet de façon complète en appuyant ses propos par des citations et des chiffres mis en avant par des illustrations colorées.

Si le sujet mérite d’être approfondi par des lectures supplémentaires, Où va le climat? permet déjà de débroussailler le terrain et, est une très bonne base pour aborder ce sujet d’importance avec nos jeunes.

Je remercie les éditions du Ricochet et Babelio pour cette offre de masse critique.

 

Le climat, tout le monde en parle mais on entend souvent n’importe quoi. Va-t-il vraiment y avoir plus de tempêtes? Pourquoi parler toujours des 2°C à ne pas dépasser? Le GIEC est-il une secte? D’où viennent les gaz à effet de serre? Que dire quand on entend : « Mais le climat ne se réchauffe pas, il fait plus froid. » La collection POCQQ traite des sujets d’actualité avec la distance qui permet à chacun de se faire une opinion!

divers

Bilan Mai 2018

Mois très pauvre en lectures, manque de temps et de motivation mais aussi et surtout, mois placé sous le signe de vacances, repos, sorties divers et variées… J’aurais (peut-être) l’occasion d’y revenir mais je vais déjà tenter de me mettre à jour dans mes billets.

Bon mois de Juin à tous!

Albums Jeunesses

Lecture Jeunesse

Lecture Adulte

Lecture à 2 Voix·roman ado / young adult

Quelques minutes après Minuit

A Monster Calls

Auteur: Patrick Ness (sur une idée originale de Siobhan Dowd)

Illustrateur: Jim Kay

Editeur: Gallimard Jeunesse

Pages: 215

 

Sur une idée de Siobhan Dowd, célèbre auteure jeunesse irlandaise, Patrick Ness livre un récit poignant sur la maladie et la perte d’un être cher. Débordant d’émotions, le texte est tout en délicatesse et en retenu. Les mots sont touchants, forts; leur effet est renforcé par le travail du talentueux Jim Kay et ses illustrations profondément sombres qui coulent sur toutes les pages, donnant vie au monstre, image de la colère, de la culpabilité mais également de l’espoir et de la résignation de Conor, adolescent qui se prépare à vivre la plus cruelle des pertes…

Quelques minutes après minuit est un roman jeunesse touchant qui aborde le sujet délicat de la perte de la mère chez l’enfant. Les émotions du jeune héro sont abordées avec beaucoup de subtilité et j’ai particulièrement aimé la colère figurée par le monstre venu pour aider Conor a exorcisé ses peurs, ses appréhensions et surtout a accepté l’inacceptable.

Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l’obscurité, le vent et les cris. C’est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient chercher la vérité.

 

Pour compléter la lecture, le film éponyme réalisé par Juan Antonio Bayona, avec Felicity Jones et Sigourney Weaver au casting.

masse critique·roman

Chère Mrs Bird

Dear Mrs Bird

Auteur: AJ Pearce

Traductrice: Roxane Azimi

Éditeur: Belfond

Collection: Roman

Pages: 355

 

Londres 1940. Alors que les nuits sont rythmées par les attaques aériennes des nazies, Emmy et ses amis tentent de continuer à mener une vie la plus normale possible. C’est le tête pleine de son rêve de devenir reporter de guerre, qu’elle se présente à un entretien pour devenir journaliste. Mais quelle déception quand elle se rend compte qu’elle a accepté un post sans savoir ce qu’on attend d’elle, à savoir trier le courrier des lectrices d’un magazine féminin sur le déclin dirigé par une Mrs Bird austère, tyrannique et aux idées surannées…

Emmy, sa meilleure amie Bunty et le fiancé de cette dernière, William, sont le reflet d’une jeunesse qui fait front et reste optimiste en (presque) toutes situations. S’ils aiment à sortir, s’amuser, à faire des projets d’avenir et de mariage, ils ne sont pas moins conscients de leur situation et c’est à la caserne qu’ils montrent leur force et leur courage: les hommes n’hésitent pas à risquer leur vie pour sauver les victimes, les femmes doivent gérer le stress de ceux qui appellent pour qu’on viennent sauver leurs voisins, amis, familles… en parallèle, le travail d’Emmy au Woman’s Friend, nous fait découvrir le quotidien, les inquiétudes, la solitude et la détresse des femmes de toute l’Angleterre. C’est pour moi l’aspect le plus intéressant du roman.

Chère Mrs Bird est un roman historique qui raconte le quotidien des londoniens durant le Blitz. Enrichie par ses recherches sur l’époque, AJ Pearce signe un premier roman fort et poignant, drôle et tragique à la fois. Elle montre l’importance des pompiers et le rôle des femmes qui subissent la guerre de chez eux, tentant de survivre et de garder l’espoir d’un avenir meilleur.

Je remercie Babelio et les éditions Belfond pour cette bien jolie lecture.

Devenir correspondante de guerre, partir sur le front, braver tous les dangers, Emmy ne rêve que de ça. Mais pour l’instant, cette jeune assistante de rédaction évolue sur un tout autre champ de bataille: le bureau-cagibi du Woman’s Friend, magazine féminin poussiéreux. Ici, l’ennemi c’est Mrs Bird, la rédactrice en chef, plus revêche et insaisissable que toutes les forces de l’Axe réunies… La mission d’Emmy est pourtant simple: répondre aux courriers des lectrices. Mais attention, seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse, de préférence expéditive, dans les colonnes du journal. Problèmes amoureux, opinions politiques, questions intimes ou morales finiront impitoyablement leur course dans la corbeille. Un cas de conscience pour Emmy: alors que le pays sombre sous le Blitz, comment refuser à ses concitoyennes restées à l’arrière le soutien amical qui leur manque? Emmy a un plan, et il est diablement culotté… N’en déplaise à Mrs Bird, l’heure de la résistance féminine a sonné!