challenge·roman jeunesse

Une robe couleur du temps – 2 – Au palais de Marie-Antoinette

robecouleurtemps2Auteure: Bianca Turetsky

Illustratrice: Sandra Suy

Editeurs: Hachette Romans collection Bloom

Pages: 272

Date de parution: 4 juillet 2012

Présentation Editeurs:

Avec un peu de magie, les désirs deviennent réalité. Louise le sait bien. Et en ce moment, ce que désire Louise, c’est partir en France, le pays des grands couturiers. Mais avec un père au chômage, adieu les projets de voyage ! Adieu Coco Chanel, Yves Saint Laurent et Christian Dior !
Pour se consoler, Louise retourne dans la boutique des Fashionistas voyageuses; elle est loin de se douter qu’en enfilant une vieille robe, c’est à Versailles qu’elle va être propulsée, à l’époque de Marie-Antoinette et des débuts de la mode. Le rêve !
Hélas, la vie à la cour n’est pas vraiment rose. Le château grouille d’intrigues et la Révolution est dans l’air. Si elle veut revenir avec la tête sur ses épaules, Louise va plus avoir besoins d’aide que de rubans et de dentelles.

Ce que j’en pense:

Nous retrouvons Louise quelques semaines après la fin du premier volume, dans un contexte quelque peu différent puisque son père subit les effets de la crise économique et s’est vu remercié par son employeur qui a du 03se séparer de la moitié de ses effectifs. Louise y voir d’abord l’occasion de voir un peu plus son père mais se rend vite compte que le chômage va avoir des conséquences direct pour elle: l’annulation de son voyage scolaire en France, événement qu’elle attendait avec impatience. Avec l’idée bien défini de refaire un voyage dans le temps, elle se rend à la Vente vintage pour les Fashionistas Voyageuses prétextant de se trouver une tenue pour la fête d’anniversaire de Brooke, sa meilleure amie. Elle repère rapidement une robe de bal qui lui coupe le souffle.

Elle était coupée dans un délicat satin vert d’eau, de la couleur des boîtes de chez Tiffany’s. Le corsage en ruché s’ajustait sur une superbe jupe longue à crinoline, décorée de deux panneaux drapés qui ressemblaient à des rideaux de scènes retenus par des glands dorées. […]

Robe qu’elle enfile discrètement après le refus des vendeuses qui jugent que ce n’est pas le bon moment! Sitôt la robe enfilée, Louise s’évanouie et se réveille dans la France du XVIIIè siècle 

04

dans le corps de la Duchesse de Polignac, amie de Marie-Anoinette. Le but de l’auteure ici est de permettre à Louise de faire le rapprochement entre les deux époques et leur crise économique et de lui faire comprendre que sa situation n’est pas si terrible. Elle se rendra d’ailleurs rapidement compte qu’elle n’a pas à se plaindre car même si elle ne peut aller en Europe, elle n’a jamais eu à s’inquiéter de ce qu’elle aurait à manger ou pas. Très rapidement elle n’a qu’une envie, rentrer dans son époque.

Et je dois avouer que j’avais hâte aussi qu’elle se réveille tant les erreurs historiques étaient importantes. Passionnée par Marie-Antoinette et la période Révolutionnaire j’ai bondi sur ma chaise tout le long du séjour de notre héroïne et je criais d’indignation implorant pour que ça s’arrête!

En revanche, l’auteure a ,dans ce volume-ci, plus travaillé et développé son personnage principale et son histoire. Louise rencontre une autre fashionistas qui semble en connaitre d’avantage sur ces « ventes vintages », elles vont rapidement sympathiser et dès son retour, elle n’a plus qu’une envie, la retrouver. A la fin du volume, Bianca Turetsky introduit un nouveau personnage, le cousin de Brooke, qui semble lui aussi aimer le vintage et pour lequel Louise ressent une certaine attirance. Tout cela annonce un troisième volume plus riche: The Time-Traveling Fashionista and Cleopatra, Queen of the Nile paru en décembre 2013 aux éditions Poppy (US), devrait répondre à pas mal de questions laissées en suspens.

0201

Un deuxième volume tout aussi bel objet que le premier, rempli des superbes illustrations de Sandra Suy, au contenu plus consistant, et qui a de quoi plaire pour peu que l’on fasse l’impasse sur la partie historique.

challenge

Publicités

5 réflexions au sujet de « Une robe couleur du temps – 2 – Au palais de Marie-Antoinette »

  1. Hello… les illustrations ont l’air vraiment magnifiques ! même si ce livre a l’air sympa, je ne pense pas le lire. je ne lis plus trop de livres jeunesse

    1. franchement en trouve de très bons romans en jeunesse mais celui-ci ne tient pas ses promesses et le côté historique n’est qu’un prétexte, au final ça n’a pas de contenance et on se rend vite compte que l’auteure ni connait rien!

  2. Oh purée merci!!! Quand j’ai râlé sur les inexactitudes historiques, on m’a dit: ça va, ce n’est pas grave. Et pourtant je n’ai pas arrêté de bondir tout au long de ma lecture. Franchement, la dauphine à Trianon? Alors que Louis ne le lui a offert qu’après la mort de Louis XV? Ou Gabrielle de Polignac, meilleure amie de la dauphine alors qu’elle ne lui a été présenté qu’en 1975? Et tout le reste??? Bref… contente de voir que je n’étais pas la seule à pester!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s