Uncategorized

Dracula – série tv

draculaCréateurs: Cole Haddon, Tony Krantz

Acteurs: Jonathan Rhys Meyers, Jessica De Gouw, Nonso Anozie, Oliver Jackson-Cohen…

Genre: Fantastique

Durée: 10 épisodes de 42 min

Diffusion: 25 octobre 2013 au 24 janvier 2014

 

Synopsis (allociné):

Dracula arrive dans le Londres de l’époque Victorienne, affirmant pouvoir y apporter la science moderne. En réalité, le célèbre vampire y est venu se venger de ce peuple qui a ruiné sa vie quelques siècles auparavant. Mais son sombre dessein est contrarié par… une jeune femme, dont il s’éprend éperdument et qui semble être la réincarnation de sa défunte épouse.

Ce que j’en pense:

Adaptation très libre de l’histoire de Dracula, la série offre une nouvelle perception de ce vampire dépeignant son arrivée à Londres en pleine époque Victorienne où il apporte une nouvelle science: l’électricité sans fil, mais dans le but premier de se venger de l’ordre du Dragon, une organisation secrète à laquelle il doit sa condition de vampire et surtout la mort de sa femme Ilona.

On retrouve les personnages clé du roman de Stoker, notamment Mina, son fiancé Jonathan et sa meilleure amie Lucy, mais tous sont très différents de ce qu’ils sont à la base, même si Mina reste la réincarnation parfaite de Ilona et que son amour pour Dracula la poussera à se remettre en question en tant qu’individu mais aussi dans son couple et dans sa vie en général.

Nous sommes bien loin des séries du genre, peu d’hémoglobine et de scènes d’actions, on assiste à une série plus scientifico-politique que vampirique. La romance est poussée à l’extrême, rendant Dracula aimable et poussant le spectateur à l’apprécier, le grand méchant n’est autre que l’ordre du Dragon dont on connait peu les objectifs, on sait juste qu’il punit sévèrement tout membre qui fait passer ses intérêts personnels avant ceux de l’ordre…

Après un début de série assez mou, le scénario se densifie enfin dans la deuxième moitié, beaucoup de questions restent pourtant sans réponses et il faut espérer que la prochaine saison y répondra car je ne sais si cette série mérite d’aller au delà de deux saisons au vu du maigre contenu de l’intrigue. Il faut quand même souligner la beauté des décors et des costumes mis en avant par le jeu des acteurs dont beaucoup ne m’étais pas connus et que j’ai trouvé brillants: Oliver Jackson-Cohen est très touchant en Jonathan Harker, de même que Katie McGrath dans le rôle de Lucy Westenra. Quant à Jonathan Rhys-Meyers, son talent est indéniable mais il a déjà eu mainte fois l’occasion de le montrer.

En bref, on série qui ne restera pas dans les annales mais intéressante tant qu’elle ne s’étire pas trop dans le temps…

album·rendez-vous hebdomadaire

C’est mercredi, la journée des enfants! #3

mercredilogo

Le printemps à l’honneur cette semaine avec un album tout en poésie de Kazuo Iwamura.

C’est déjà le printemps!

printempsAuteur/illustrateur: Kazuo Iwamura

Editions: Mijade

Collection: Petits Mijade

Pages: 28

Ballade dans la forêt en compagnie de Nic, Nac et Noc, les trois petits écureuils de Kazuo Iwamura, à la découverte du cycle de l’eau. Intrigués par la fonte de la neige, les petits écureuils partent observer la nature pour essayer de vérifier ce que leur a dit leur père, à savoir que la neige retourne au ciel. En chemin ils se poseront des questions et trouveront quelques réponses au grès de l’eau et d’une rencontre avec des canards colvert.

Une fois de plus Kazuo Iwamura nous offre un album magnifiquement illustré, plein de douceur et de poésie, permettant d’aborder le cycle de l’eau avec les plus jeunes sans entrer dans des explications compliquées. A découvrir en famille dès 2 ou 3 ans.

A noter: Cet album existe sous ce titre depuis sa dernière réédition, avant cela il avait pour titre Le printemps des écureuils.

 

Ce matin, tout semble différent et plein d’éclat. « C’est déjà le printemps! » a dit maman. Nic, Nac et Noc se demandent où part la neige quand revient le beau temps.

challenge·ebook·roman ado·roman jeunesse

La nuit des Quintanelles

quintanellesAuteure: Pascale Perrier

Editions: Nathan

Collection: Nathanpoche 10-12 ans

Format: Kindle

Poids: 521 kb

Prix: 4€99

 

Présentation de l’éditeur:

Après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV, il ne fait pas bon être protestant en France. Traqués par les Dragons du roi, les protestants n’ont pas le choix : ils doivent se convertir au catholicisme, ou être prêts à mourir. Jeanne et sa famille, de modestes sabotiers d’Ardèche, sont des nouveaux convertis. Mais en secret, malgré le danger, ils continuent de pratiquer leur foi dans les « assemblées du désert », avec d’autres protestants. C’est là que Jeanne tombe amoureuse de Samuel, le fils du comte des Quintanelles. Mais leur amour a-t-il une chance face aux Dragons ?

Ce que j’en pense:

Jeanne, fille de sabotiers, participe avec sa famille à des réunions de protestants tenues secrètes. Elle y rencontre Samuel, le fils du comte des Quintanelles dont elle tombe amoureuse. Alors qu’ils se déclarent l’un à l’autre lors d’une assemblée, une attaque des Dragons, soldats réputés pour leur cruauté envers les « hérétiques », survient. Jeanne est séparée de sa famille et de Samuel. Que va-t-il advenir d’elle? Samuel est-il toujours vivant? Pourront-ils se retrouver?

Petit romance historique sur fond de guerre des religions dans une France soulevée par la Révocation de l’édit de Nantes. A mi-chemin entre réalité historique et fiction, Pascale Perrier entraîne le lecteur à la découverte d’une époque bien sombre de l’Histoire de France, adoucissant le trait au travers d’une romance adolescente. Le style est fluide et la narration ne manque pas de rythme rendant la lecture fort agréable. Les personnages manquent peut-être de profondeur et je n’ai pas vraiment réussi à m’y attacher, mais l’aspect historique prime sur le reste et pour moi c’est le plus important.

challenge

 

rendez-vous hebdomadaire

C’est lundi, que lisez-vous? #12

lundiquelisezvous

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday What are you reading? par  One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par  Galleane qui centralise les liens.

De retour chez moi après une semaine de vacances revigorante et pas mal de lectures pas toujours très intéressantes.

Qu’ai-je lu la semaine dernière?

 

robinhood2duchesse insoumisesansorgueil1tesuccomber

eulalienoéquintanelles

 

(un petit clic sur la couverture pour accéder à la critique)

Que suis-je en train de lire?

4naissances1enterrementQuatre naissances et un enterrement de Lisa Jewell

Lydia, Robyn et Dean ne se connaissent pas et mènent des vies diamétralement opposées. Chacun d’eux a toujours eu l’impression qu’il manquait quelque chose à son existence… et pour cause : ils sont en réalité frère et sœurs. C’est en s’inscrivant simultanément sur un site Internet permettant de retrouver les personnes nées d’un même don de sperme qu’ils le découvrent. Ensemble, ils vont comprendre ce que l’amour, la famille et l’amitié signifient vraiment. Parallèlement, leur père biologique, Daniel, qui est atteint d’un cancer incurable, a émis le souhait de rencontrer ses  » enfants « . C’est une course contre la montre qui s’engage alors pour les retrouver à temps…

Que vais-je lire ensuite?

J’ai très envie de commencer ces deux livres, je verrai par lequel je commence au moment voulu 😉

filleperlebigeasy

Et vous que lisez-vous?

challenge·rendez-vous hebdomadaire·roman ado·roman jeunesse

Lire avec mon fils #1

noé

Titre: Noé face au déluge

Auteure: Flore Talamon

Editions: Nathan

Collection: Histoires de la Bible

Pages: 123

Date de parution: octobre 2012

Prix: 5€50

 

Quatrième de couverture:

– L’Éternel m’a prévenu de Sa volonté de faire disparaître cette terre sous les eaux et de détruire toute chair animé d’un souffle de vie, du plus petit insecte jusqu’à l’homme.

A cet instant, comme pour souligner les propos de Noé, un coup de tonnerre retentit.

Ce que j’en pense:

Lu en lecture commune avec mon fils, ce fut assez laborieux, son niveau de lecture étant très en dessous de ce qu’il devrait être. J’ai quand même noté une nette amélioration sur les derniers chapitres, je pense donc qu’on va continuer sur ce rythme et faire des lectures communes de façon régulière. Cette semaine il est en vacances chez ses grands-parents donc je le laisse tranquille mais je lui ai déjà dit qu’à son retour il faudra qu’il me soumette un titre 😉

Venons-en au roman!

Noé face au déluge est une version romancée d’un épisode majeur de la Bible. Chef de famille et de tribu, Noé vit entouré des siens dans un petit hameaux; ils travaillent la terre, élèvent des moutons, sont tanneurs, fermiers, cultivateurs et vivent dans l’amour de leur prochain et le respect de l’Éternel. Lorsque les fils aînés de son voisin quittent le droit chemin, fuyant le travail des champs pour traîner en ville, pillant les récoltes et préférant la compagnie des filles de joies à celle de leurs amis de toujours, la colère de Noé est immense. Accompagné de Sem et Cham, ses aînés, Noé part pour la ville où il constate que l’humanité tout entière a sombré dans la violence et l’indifférence. C’est alors que Dieu s’adresse à lui: il construira une arche dans laquelle il abritera un couple de chaque espèce animale, et dans laquelle les seuls humains acceptés à y pénétrer seront les membres de sa famille.

J’aime beaucoup les collections « histoires de » des éditions Nathan qui outre le fait d’être écrites de manière simple et romancée, sont éducatives et d’une grande richesse au niveau du vocabulaire. Plus habituée au collection « mythologique », j’ai beaucoup apprécié cette histoire de la Bible, très abordable et bien écrite.

En fin de volume, les notes de l’auteure permettent notamment d’aller plus loin dans la découverte de Noé.

challenge

 

 

challenge·ebook·roman

Te succomber

tesuccomberAuteure: Jasinda Wilder

Editions: Michel Lafon

Format:Kindle

Poids: 437 kb

Date de sortie: 9 janvier 2014

Prix: 6€99

 

Présentation éditeur:

« Je n’ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j’ai d’abord été amoureuse de son petit frère, Kyle. Kyle fut mon premier amour… »

 À 18 ans, Nell est inconsolable. Kyle, à la fois son meilleur ami et l’amour de sa vie, l’a quittée. Elle sombre dans un chagrin fou dont personne ne semble pouvoir la tirer.

 Deux ans plus tard, la jeune femme croise le chemin de l’insaisissable Colton, le frère aîné de Kyle. La douleur est toujours vive, mais une irrésistible pulsion l’attire vers lui. Passion ? Fureur de vivre ? Un lien unique les unit et les consume au plus profond d’eux-mêmes.

 Colton pourra-t-il redonner à Nell le goût d’aimer ?

Ce que j’en pense:

Il fallait bien que je tente le genre « new adult » dans le cadre de mes lectures légères de vacances et je dois dire que l’expérience est bien en deçà de ce qu’avais espéré et je ne suis pas prête à renouveler l’expérience de ce genre de lecture.

Te succomber se divise en deux parties. La première présente Nell dans sa relation à Kyle, son ami depuis le berceau, celui avec qui elle a tout partagé, ils ont grandi ensemble et c’est presque naturellement qu’ils deviennent un couple. J’ai été très touché par leur histoire et leur découverte des premiers émois amoureux, leur première fois sobrement décrite et très réaliste. Une histoire d’amour qui s’étale sur deux années et qui s’achève brutalement par la perte accidentelle de Kyle.

La seconde partie se déroule deux ans plus tard, Nell encore traumatisée et détruite par la fin de son premier amour, retrouve Colton, le frère aîné de Kyle, qu’elle connait à peine. Colton est un être au passé trouble et dangereusement chargé; ils partagent des blessures et un mal être troublant dans des expériences plus ou moins similaires. Rapidement, très (trop) rapidement, ils entrent dans une relation amoureuse, plus charnelle et basée sur des pulsions sexuelles qu’émotionnelle et romantique. C’est à ce moment là que j’ai décroché, les descriptions de leurs ébats sont décrites à un tel degré que j’ai presque été honteuse de les lire, ça alourdie le roman de pages inutiles (un de leurs ébats s’étale quand même sur plus de vingt pages…) et l’on passe tout à coup d’un roman profond et touchant à de la pornographie.

Les personnages sont caricaturaux et j’ai trouvé difficile de s’identifier à eux, mais je reconnais que Jasinda Wilder sait décrire la douleur, la tristesse et cet aspect émotionnel du roman m’a plutôt touché. Il y a quand même des moments peu réalistes tel l’attirance physique et le désir que ressent Nell à la seconde où elle revoit Colton pour la première fois depuis l’enfance. Elle est quand même brisée et dans une détresse totale, elle assiste à l’enterrement de son petit ami, la personne qu’elle aime le plus au monde et j’ai du mal à imaginer qu’on puisse ressentir du désir sexuel alors qu’on est au trente-sixième sous-sol, aussi beau soit la gars!

Ce roman me laisse donc sur un avis très mitigé, d’un côté les sujets abordés (premier amour, le deuil, la scarification) sont lourds, profonds et très bien décrits, la douleur de Nell est criante, bouleversante; et d’un autre côté, le sexe prend une place trop importante et complètement inutile rendant la lecture pénible!

Un bon point pour le listing musique donné par l’auteure en fin de volume (la musique a une place importante dans l’histoire de Nell et Colton), et pour l’éditeur qui met un avertissement quant au contenu de scènes explicites de sexe.

babelio challenge

rendez-vous hebdomadaire

In my Mail Box #3

mailbox1

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et repris en France par Lire ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

 

Mes achats de la semaine

Cette semaine j’ai surtout acheté des ebook, vacances obliges mais j’ai quand même reçu un livre papier.

sansorgueil1

  • Les soeurs Charbrey – tome 1: Sans orgueil ni préjugé (lu et chroniqué)

Le mariage? Morgana Charbrey ne veut pas en entendre parler! Sa passion dévorante pour les sciences emplit suffisamment sa vie sans qu’elle ait besoin de s’encombrer d’un époux. Cette soif d’indépendance, elle la dissimule derrière une prétendue maladie qui la contraint à rester recluse chez elle, à l’abri des regards courroucés de la haute société. En accompagnant sa jeune soeur Rosalie faire ses débuts à Londres, Morgana était loin d’imaginer que sa beauté et son caractère emporté attireraient l’attention de l’insupportable et ô combien séduisant comte de Greenwald…

  • Te succomber (lu, chronique à venir)

tesuccomber

« Je n’ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j’ai d’abord été amoureuse de son petit frère, Kyle. Kyle fut mon premier amour… »

 À 18 ans, Nell est inconsolable. Kyle, à la fois son meilleur ami et l’amour de sa vie, l’a quittée. Elle sombre dans un chagrin fou dont personne ne semble pouvoir la tirer.  Deux ans plus tard, la jeune femme croise le chemin de l’insaisissable Colton, le frère aîné de Kyle. La douleur est toujours vive, mais une irrésistible pulsion l’attire vers lui. Passion ? Fureur de vivre ? Un lien unique les unit et les consume au plus profond d’eux-mêmes.  Colton pourra-t-il redonner à Nell le goût d’aimer ?

quintanelles

  • La nuit des Quintanelles (en cours de lecture)

Après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV, il ne fait pas bon être protestant en France. Traqués par les Dragons du roi, les protestants n’ont pas le choix : ils doivent se convertir au catholicisme, ou être prêts à mourir. Jeanne et sa famille, de modestes sabotiers d’Ardèche, sont des nouveaux convertis. Mais en secret, malgré le danger, ils continuent de pratiquer leur foi dans les « assemblées du désert », avec d’autres protestants. C’est là que Jeanne tombe amoureuse de Samuel, le fils du comte des Quintanelles. Mais leur amour a-t-il une chance face aux Dragons ?

  • Confessions d’une fan de Jane Austen

fanausten

Le best-seller du Los Angeles Times qui captive tous les amoureux d’Austen.
Je n’aurais jamais dû noyer mon chagrin dans une énième relecture d’Orgueil et Préjugés et dans l’alcool, car aujourd’hui, me voilà propulsée à l’époque de la Régence anglaise dans le corps d’une autre femme ! Même si la mode Empire et les mœurs ne cessent de me surprendre, je m’aperçois que cette vie offre, malgré tout, son lot de charmes. Surtout lorsque je rencontre l’élégant et séduisant Charles Edgeworth. Mais est-il un Darcy ou un Wickham ? S’il se révèle être un Darcy, je pourrais bien ne plus jamais éprouver l’envie de rentrer chez moi, après tout… 
« Qui n’a jamais rêvé de plonger au cœur de son roman préféré ? Une délicieuse aventure remplie d’humour. Jane Austen y fait même une brève apparition : du plaisir à l’état pur ! » The Times-Picayune

  • La Petite Fadette

fadette

«Comme il marchait la tête basse et les yeux fichés en terre, il sentit quelqu’un qui lui tapait l’épaule, et se retournant il vit la petite-fille de la mère Fadet, qu’on appelait dans le pays la petite Fadette, autant pour ce que c’était son nom de famille que pour ce qu’on voulait qu’elle fût un peu sorcière aussi. Vous savez tous que le fadet ou le farfadet, qu’en d’autres endroits on appelle aussi le follet, est un lutin fort gentil, mais un peu malicieux. On appelle aussi fades les fées auxquelles, du côté de chez nous, on ne croit plus guère. Mais que cela voulût dire une petite fée, ou la femelle du lutin, chacun en la voyant s’imaginait voir le follet, tant elle était petite, maigre, ébouriffée et hardie. C’était un enfant très causeur et très moqueur, vif comme un papillon, curieux comme un rouge-gorge et noir comme un grelet.»

  • Il était une fois – tome 2: La Belle et la Bête

bellebête (version papier)

Reclus dans son château, le comte de Marchant, serait, dit-on, victime d’un sortilège : nulle femme ne saurait éveiller son amour… Et si Linnet Thynne le pouvait ? La ravissante lady décide de rompre le charme. Or elle n’a pas idée du danger auquel elle s’expose à vouloir apprivoiser un tel homme…

Les lectures pour mon fils

blaguestoto7 inuzumaeleven6