album·rendez-vous hebdomadaire

C’est mercredi, la journée des enfants! #4

mercredilogo

Cette semaine je continue sur une sélection de saison avec un album japonais. Choisi pour son thème autour des plantations, il a cependant plus sa place parmi nos livres sur l’été que parmi ceux sur le printemps.

fêtetomateTitre: La fête de la tomate

Auteure/illustratrice: Satomi Ichikawa

Editions: L’école des loisirs

Pages: 32

Date de sortie: 2012

Prix: 13€20

 

Présentation éditeur:

Un petit plant tout rabougri était bradé à l’entrée du supermarché. Hana l’a remarqué, l’a réclamé à son papa, l’a rempoté, arrosé, soigné, et protégé des chenilles. Le jour des grandes vacances, elle l’a emporté avec elle passer l’été chez sa grand-mère. Ses parents la désapprouvaient ? Hana a tenu bon. Le typhon souffle ? Le petit plant, enraciné dans le potager, résiste. La nature récompense souvent ceux qui prennent soin d’elle. Au cœur de l’été, Hana pourra bientôt inviter toute sa famille à un festin de tomates cerises !

Ce que j’en pense:

Hana (= fleur) demande à son papa de lui acheter un petit plan de tomates, elle promet d’en prendre soin, de s’en occuper toute seule. Lorsque les grandes vacances arrivent Hana décide d’emmener son plant avec elle, chez sa grand-mère qui vit à la campagne.

Un très bel album sur la prise d’initiative et la persévérance d’un enfant, très joliment illustré d’aquarelles réalistes. Mais c’est aussi un livre sur le jardinage, qui rappelle l’importance de la patience et des soins à prodiguer à la nature pour en mériter la récompense: les délicieux fruits/légumes à consommer en famille.

Satomi Ichiwaka fait rêver les enfants au travers de dessins d’une profondeur touchante, les mots sont simples mais parlent aux enfants. Un album poétique qui porte un petit message écologique, très dans l’air du temps!

Publicités

3 commentaires sur “C’est mercredi, la journée des enfants! #4

  1. Cette histoire semble très mignonne. Mes enfants sont grands maintenant mais j’adorais leur offrir des petites histoires comme celle-ci. Quand Cadette est née, Fiston était déjà « un peu vieux » et donc forcément avait une certaine jalousie. Je lui avais offert un petit livre bourré d’humour sur « L’arrivée de ma petite soeur »… ça nous donnait entre autre l’occasion lui et moi d’être que tous les deux (moment très privilégié) et de discuter tout en lui permettant de s’ouvrir. Aujourd’hui même si les chamailleries sont un mot d’ordre 🙂 ils sont très liés tous les deux et Fiston veille sur sa soeur comme la prunelle de ses yeux 🙂

    1. la jalousie est un peu un passage oblige, à nous parents de les aider à passer ce sentiments en leur donnant beaucoup d’amour et du temps pour chacun d’eux. La lecture est un très bon moyen de faire passer tout ça 🙂 Les miens sont cinq et il y a de la jalousie à tous les étages, même chez les jumelles, mais ils s’adorent tous (malgré les disputes et bagarres) et j’essaie de garder du temps pour chacun même si en grandissant ils ont tendance à prendre plus de recul. Mes deux grands garçons sont collégiens et sont plus distants; ils sont par contre plus proches de leur père avec qui ils partagent beaucoup de jeux qu’ils soient vidéos ou de société 😉

      1. La jalousie en fait est un sentiment « normal » .. je l’ai moi meme très bien connue lorsque mon chose de frère a débarqué … ah là là… cette chose qui chouinait, qui pleurait, que tout le monde trouvait beau et que moi je trouvais si moche !!!
        Mais oui c’est nous parents qui devont les aider 🙂
        Cinq… je suis toujours admirative … belle famille !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s