vidéo

Couleur de peau: miel

meilRéalisateurs: Jung et Laurent Boileau

Avec les voix de: William Coryn, Christelle Cornil, Jean-Luc Couchard, Arhur Dubois…

Genre: animation, drame

Durée: 1h15

Date de sortie DVD: 5 novembre 2012

 

Synopsis (allociné):

lls sont 200 000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée.Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, Jung est l’un d’entre eux.Adapté du roman graphique Couleur de peau : Miel, le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile… Il nous raconte les événements qui l’ont conduit à accepter ses mixités. Le déracinement, l’identité, l’intégration, l’amour maternel, tout comme la famille recomposée et métissée, sont autant de thèmes abordés avec poésie, humour et émotion…Réalisé dans un étonnant mélange d’images réelles et dessinées, entre présent et souvenirs, utilisant à l’occasion des archives historiques et familiales, « Couleur de peau : Miel » est un récit autobiographique d’animation qui explore des terres nouvelles.

Ce que j’en pense:

J’avais lu une critique de la bande dessinée éponyme sur un blog; très intéressée je me suis un peu renseignée et suis tombée sur la version cinématographique.

Jung est né en Corée, dont il a très peu de souvenirs. Il a six ans lorsqu’il se fait adopté, comme beaucoup de petits orphelins de la guerre de Corée: ils sont dix à arriver dans le même village mais étrangement Jung ne semble pas vouloir tisser de lien avec eux. Il arrive dans une famille de quatre enfants et même s’il s’intègre rapidement on sent cette impression pesante qu’il n’est pas vraiment de la famille. Jung est un enfant mal dans sa peau, qui cherche sa place et qui attire l’attention en volant, mentant, étant parfois violant et agressif. L’arrivée d’une petite sœur coréenne dans les mêmes conditions lui renvoie son histoire en plein figure et le bouleverse plus qu’il ne veut le montrer…

Un très beau film d’animation belge, sans prétention, qui sort des standards auxquels nous sommes habitués. Les sujets abordés sont durs: l’abandon, l’adoption, le déracinement, le suicide… Jung même une vraie quête identitaire qui le mènera en Corée, quelques quarante années plus tard. L’animation est très belle, d’une grande profondeur, et malgré les passages difficiles, je ne peux que vous recommander ce film dont vous ne sortirez pas indemne. mielbd

A noter:Le roman graphique Couleur de peau: miel de Jung  est paru aux éditions Soleil Quadrants, en trois volumes.

Publicités

8 commentaires sur “Couleur de peau: miel

  1. J’ai beaucoup aimé le roman graphique et je me demandais pour la version ciné … Tu m’as réintriguée, je vais aller regarder si je le trouve 🙂

  2. Je ne connais pas du tout, mais ta chronique rend vraiment hommage à ce film qui a l’air magnifique ! je le note pour ne pas oublier d’essayer de le trouve !

  3. Hello ! Nous avons projeté ce très beau film en novembre dernier à la Médiathèque de Bergerac et les 60 personnes dans la salle étaient très émues. S’ensuivit un bel échange sur l’adoption et les différences culturelles.

    1. Je l’ai vu avec les filles et l’homme, Gabrielle était très émue aussi, l’expression « pomme pourrie » l’a vraiment touché, sans parler de la correction donnée par le père…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s