ebook·roman

Il était une fois – 1 – Au douzième coup de minuit

ieuf1Titre vo: A Kiss at midnight

Auteure: Eloisa James

Traductrice: Cécile Desthuilliers

Editeur: J’ai Lu

Format kindle: 645 kb (343 pages)

Date de sortie: juillet 2014

 

 

Présentation éditeur:

Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Marianna. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel.Par un coup du sort, Victoria, défigurée, ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va alors faire la rencontre de Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son cœur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser de minuit avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

Ce que j’en pense:

Je continue sur ma lancé avec lisant les autres titres de la série Il était une fois d’Eloisa James (dans le désordre). Ce sont des romans qui se lisent très très vite et qui remplissent vraiment leur rôle. Je n’attends rien d’autres d’eux que de m’empêcher de penser, réfléchir et ça fonctionne très bien.

Kate, la Cendrillon de l’histoire, est une jeune femme intelligente et débrouillarde qui a du apprendre à gérer un domaine et ses résidants à la mort de son père. Ces activités lui ont ouvert l’esprit et l’ont aidé à faire travailler son intelligence au delà de ce que les jeunes filles de bonne famille sont accoutumées. Gabriel, le Prince, se retrouve obligé de prendre la tête d’un royaume pour ne pas laisser ses pairs dans l’embarras suite au changement de politique de son frère ainé, qui après avoir trouvé LA foi, a chassé tous ceux qui refusaient de le suivre sur le chemin de l’Eternel. Séduisant, arrogant, il est sûr de lui et use de son charme pour obtenir tout ce qu’il veut. Bien entendu Kate ne saura y résister et se retrouvera rapidement dans ses bras, renoncant à sa vertu pour le grand Amour, même s’il faut renoncer au mariage.

Un titre un peu au dessus des autres, intéressant dans sa construction. Il est question d’héritage, de mariage politique, de renoncement de soi au profit de sa famille ou de ses valeurs morales, et bien sûr du véritable amour. Un titre où se mêlent habillement humour et jeux de séduction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s