challenge·roman

Il était une fois – 5 – La jeune fille à la tour

ieuf5Titre vo: Once upon a tower

Auteure: Eloisa James

Traductrice: Maud Godoc

Editeur: J’ai lu

Collection: Aventures & Passions

Pages: 410

Présentation éditeur:

De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s’isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour… sa duchesse.

Ce que j’en pense:

Edith, ravissante jeune fille, virtuose au violoncelle, se voit fiancer au duc de Kinross qui a précipité les fiancailles afin de s’éviter de perdre du temps en bagatelles. Faire la cour et compter fleurette ne sont pas nécessaire, ce ne serait qu’une pure perte de temps puisqu’il est persuadé qu’aucune autre jeune fille ne pourra ravire son coeur. Quelques baisers leur promettent déjà bien des merveilles et alors qu’Edith se laisse porter par sa passion, Gowan (le duc) préfère attendre sa nuit de noce pour défleurer sa fiancé. Car un duc se doit de respecter l’étiquette et sa future duchesse. Lorsque le moment arrive enfin, rien ne se passe comme prévu, la jeune fille se ferme dans sa détresse, se sautant fautive de ne pas ressentir le plaisir que son duc tente désespérément de lui donner.

Un cinquième (et dernier?) volet qui m’a bien moins plu que les autres (au dessus du précédent quand même). Les personnages manquaient de profondeurs et leur histoire manquait cruellement de romantisme. Leur problème tient principalement dans le manque de communication et leur besoin de contrôle. Edith maîtrise sa musique qu’elle vit avec passion dans laquelle son mari ne trouve pas sa place. De son côté, Gowan est un homme rigide dont la vie est milimetrée comme du papier à musique, ses journées ne peuvent subir aucune perturbation sans que ça ne devienne problématique; et sa vie amoureuse s’en trouve grandement perturbée puisqu’il n’accorde du temps à son épouse que si son emploi du temps le lui permet. Le final tombe comme un couperet, pas le temps de se rendre compte qu’ils ont réglé leur histoire, qu’ils se retrouvent sous la couette et que l’on a tourné la dernière page. Grosse déception donc…

babelio 20142015

tourner-la-page-1

Publicités

4 commentaires sur “Il était une fois – 5 – La jeune fille à la tour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s