challenge·roman jeunesse

Le Chat qui ne mangeait pas de souris

chatsourisTitre vo: The Cheshire Cheese Cat: A Dickens of a Tale

Auteurs: Carmen Agra Deedy/ Randall Wright

Illustrateur: Barry Moser

Traductrice: Marie Hermet

Editeur: Flammarion

Pages: 320

 

Quatrième de couverture:

Skilley est un bon gros matou: paresseur, solitaire, il aime se prélasser au coin du feu dans la nouvelle auberge où il a élu domicile. Sa mission, en échange de quelques restes et de beaucoup de tranquillité: débarasser la cuisine des souris voleuses de fromage.

Mais voilà… Pip, la plus malicieuse des souris de l’auberge, découvre le terrible secret de Skilley… En échange de leur silence, le chat se voit donc contraint et forcé d’offrir sa protection aux souris. Elles en auront bien besoin quand il s’agira de chasser Pinch, le chat cruel et dangereux qui pourrait mettre en péril… la couronne d’Angleterre!

Ce que j’en pense:

Il existe à Londres un pub qui propose le meilleur fromage de la ville. Qui dit fromage dit souris et qui dit souris dit… chat. Ye Olde Cheshire Cheese, situé sur Feel Street, est en quête d’un chasseur de souris. Skilley, chat des rues, se fait facilement embaucher. Mais sous ses airs de croqueur de rongeurs, il cache un secret que Pip, souris maligne et 51B2xiBi7sL._SX366_BO1,204,203,200_intelligente, va découvrir et qui sera la clé d’un accord entre eux: Skilley protègera les souris du pub en échange elles lui fourniront du fromage… car notre beau matou ne mange pas de souris mais adore le fromage.

En pleine époque victorienne, la vie du pub est rythmée par la présence de Charles Dickens qui cherche l’inspiration et observe la vie pas ordinaire des animaux qui y logent, une cuisinière acariâtre en quête d’un voleur de fromage, une fillette qui comprend les animaux, une souris qui apprend à lire et écrire et tente d’aider un corbeau blessé de la royauté à rentrer chez lui… Skilley a bien du travail pour tenir sa place surtout quand son cruel ennemi mangeur de souris, Pinch, fait son entrée au pub pour le seconder…

Carmen Agra Deedy et Randall Wright signent un roman rythmé sur fond d’amitié improbable, où l’action et l’humour se mêlent avec talent pour entraîner le lecteur dans un univers plein de charmes, renforcés par les illustrations de Barry Moser.

6a0120a5f35956970c0153944186c1970b-800wi

 

COEURS

229491ChallengeABC20152016

Publicités

8 commentaires sur “Le Chat qui ne mangeait pas de souris

    1. oui j’ai fait une recherche sur le net et j’adore l’endroit. Le fait qu’ils aient gardé l’architecture d’époque est un plus qui valorise le lieu et donne un cachet unique. J’ai de plus en plus h$ate de visiter Londres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s