roman jeunesse

Anne d’Avonlea

anne2

 

Titre vo: Anne of Avonlea

Auteur: Lucy Maud Montgomery

Traductrice: Hélène Rioux

Editeur: Presses de la Cité

Pages: 332

 

 

Quatrième de couverture:

Quand Matthew Cuthbert, son père adoptif, meurt subitement, Anne renonce à ses études et choisit de rester aux Pignons verts, aux côtés de Marilla. C’est ainsi qu’à seize ans et demi, elle se retrouve institutrice à l’école d’Avonlea. Au cours des deux années qui suivent, Anne se dévoue corps et âme à l’enseignement, et fait partager ses connaissances aux enfants avec la fougue et la passion qui la caractérisent. Et quand les jumeaux Dora et Davy, orphelins eux aussi, arrivent aux Pignons verts, Anne et Marilla voient leur belle sérénité s’évanouir, car les deux garnements vont leur en faire voir de toutes les couleurs… Anne d’Avonlea, c’est le portrait inoubliable d’une jeune fille du début du siècle, impétueuse et espiègle, d’une charmante naïveté, convaincue qu’un jour, elle parviendra à changer le monde.

Ce que j’en pense:

Anne a désormais seize ans et enseigne à l’école d’Avonlea. Entre son travail et l’éducation des jumeaux que Marilla a recueilli, elle ne manque pas d’ouvrage. Pourtant elle trouve encore le temps de créer avec Gilbert et d’autres jeunes d’Avonlea, une société d’amélioration visant à rendre la vie plus agréable. Entre les anciennes et les nouvelles amitiés, Anne grandit et ouvre son cœur à tous ceux qu’elle aime et qui le lui rendent. Son impétuosité et sa naïveté lui jouent parfois des tours mais Anne maintient sur la vie un regard empli d’optimisme.

Deuxième volet de la saga, Anne d’Avonlea, nous amène à nouveau sur l’île du Prince Edouard auprès de l’inimitable Anne Shirley. Entre son nouveau voisin au mauvais caractère, les jumeaux qui lui mènent la vie dure et ses nouvelles amitiés, Anne continue à s’entourer d’âmes sœurs et à profiter de ce que la vie lui offre. Lucy Maud Montgomery, originaire de l’île, dépeint les paysages et la vie de ses habitants avec de nombreux détails donnant une valeur documentaire à son roman qui nous en apprend toujours plus sur les us et coutumes de l’époque. L’écriture est toujours aussi agréable; les émotions sont dépeintes avec beaucoup de réalisme et de pudeur; l’humour omniprésent apporte beaucoup à l’ensemble et allège des situations parfois plus sombres et difficiles. Anne n’a pas fini de nous étonner et c’est toujours un bonheur que de la suivre.

jeterminece-que-jentreprends-2016

Autre volume

anne1

Publicités

Un commentaire sur “Anne d’Avonlea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s