BD/manga

Calpurnia BD, Tome 1

D’après: Jacqueline Kelly

Auteur: Daphné Collignon

Illustratrice: Daphné Collignon

Éditeur: Rue de Sèvres

Pages: 88

Adaptant le magnifique roman éponyme de Jacqueline Kelly (ma critique: ici), ce premier volume de Calpurnia se veut une sélection de chapitres choisis pour illustrer la personnalité de la jeune fille et l’univers dans lequel elle évolue.

Cette adaptation de Daphné Collignon est par ailleurs un ouvrage illustré de qualité dont les planches de bande dessinée sont ponctuées de quelques pages « carnet » sur lesquelles sont consignées les observations et les recherches de Calpurnia. Ce format rappelle les Carnets de Cerise. On retrouve tous les ingrédients qui font du roman une merveille et le dessin tout en rondeurs de Daphné Collignon illumine l’histoire en toute simplicité et harmonie. J’avoue avoir eu un peu de mal avec le dessin au premier abord mais finalement je trouve qu’il convient parfaitement à l’univers. Les planches aux couleurs sépia donnent un côté rétro à l’ensemble, cadrant parfaitement avec l’époque du récit.

De leur côté, mes filles ont pris beaucoup de plaisir à redécouvrir ce récit qu’elles adorent sous un autre format, plus accessible et qui peut être lu (et relu) rapidement. Si ce condensé de chapitres a séduit Juliette, Gabrielle aurait préféré que le roman soit adapté dans son intégralité, notamment pour les pages « carnet » mais aussi pour le plaisir de la lecture et la richesse du récit qu’elle aurait aimé suivre en images.

Ce n’est pas un coup de cœur mais presque et nous attendons la suite avec impatience.

« Qu’est-ce qu’un naturaliste exactement? Je ne sais très bien, mais j’avais décidé de passer l’été à en devenir une. Si ça consistait à regarder ce qu’il y a autour de soi, je pouvais y arriver. C’est comme ça que j’ai commencé à voir des choses que je n’avais jamais remarquées auparavant. »

Publicités

3 réflexions au sujet de « Calpurnia BD, Tome 1 »

  1. Nous l’avons découverte très récemment aussi et j’en ai eu une lecture tout à fait convergente avec la tienne ! Je trouve que l’autrice est bien parvenue à restituer l’atmosphère et la substance du roman, ce qui est assez impressionnant vu son ampleur. Comme toi, j’ai beaucoup pensé aux Carnets de Cerise…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s