essai

Naissance de l’Ecologie – Polémiques françaises sur l’environnement 1800-1930

Natural Interests: The Contest Over Environment in the Modern France

Auteure: Caroline Ford

Traductrice: Béatrice Commengé

Éditeur: Alma

Collection: Essai – Histoire

Pages: 360

J’ai toujours pensé que le concept d’écologie datait de l’après guerre mais il apparaît qu’il existait bien avant cela puisque déjà évoqué en 1800. Cependant il semble que les notions d’écologie politique ne soient apparues qu’assez tardivement en France, et en Europe centrale de façon générale, ce qui explique sans doute cette fausse idée.

Dans Naissance de l’Ecologie Caroline Ford retrace chronologiquement les mentions faite à l’écologie avec ses tenants et aboutissants -quand il y en a – dès 1800 et jusqu’à 1930. Qu’il soit question de littérature, d’art, de politique ou tout simplement d’une prise de conscience, l’auteure démontre que l’écologie est née très tôt mais que c’est un concept qui n’a que trop peu évolué dans le temps, faisant d’une action positive une façon de dissimuler l’impact négatif que peut avoir la domination humaine sur la nature mais sans autre succès que de limiter les réactions du grand public.

Naissance de l’écologie est un peu l’effroyable constat des erreurs humaines qui se répètent et dont notre politique écologique ne semble pas tirer de leçons. A méditer!

Je remercie Babelio et Alma éditions pour cette offre de masse critique enrichissante.

La France n’a pas attendu les années 1970 pour s’intéresser à l’environnement. L’Américaine Caroline Ford, dans cet essai novateur, montre la vivacité du débat français sur la nature de 1800 jusqu’aux années 1930. Scientifiques, politiques et artistes rivalisent d’initiatives et d’interventions. Bien au-delà de l’Hexagone. Tout au long du XIXe et du XXe siècle, la guerre, les bouleversements politiques et les désastres naturels – particulièrement les grandes inondations de 1856 et de 1910 à Paris – ont provoqué l’inquiétude grandissante des Français. La déforestation, l’urbanisation et l’industrialisation agitèrent l’opinion dès le règne de Napoléon Ier, suscitant de nombreuses interventions de l’État (l’administration des Eaux et Forêts) ou de la société civile. Non seulement les naturalistes et les scientifiques mais aussi les politiques, les ingénieurs, les écrivains et les artistes se passionnèrent pour la cause environnementale. Le triomphe de la peinture  » au grand air  » et de l’impressionnisme au temps des chemins de fer et de l’industrialisation n’est pas un hasard… Et que dire du projet de  » verdir Paris  » et les grandes villes, cher au Second Empire? L’expansion coloniale fut elle aussi propice au développement de la conscience environnementale notamment en l’Algérie, qui devint un laboratoire en ce domaine. Et c’est au tout début du XXe siècle que la France mit en place un arsenal juridique visant à protéger l’environnement (création de parcs naturels, de réserves, etc.). C’est elle qui, la première, appela la communauté internationale à coopérer sur le sujet. 

anglais·essai

The Reading Promise

 

Auteure: Alice Ozma

Éditeur: Two Roads

Pages: 275

 

The Reading Promise n’est pas un livre qui parle de livres à proprement parler, mais plutôt des bienfaits de la lecture quotidienne dans la relation avec l’autre, dans la construction de la personnalité de l’enfant mais aussi de tous les souvenirs et moments qu’on peut rattacher à une lecture.

Pour son premier livre, Alice Ozma signe un témoignage unique sur l’importance que la lecture a eu dans sa vie dès son plus jeune âge. Bien que son père lui faisait déjà la lecture à voix haute, ils se sont fait la promesse, comme un défi à relever, de lire ensemble pendant cent nuits d’affilées. Et ce qui était au départ un jeu, est devenu un rituel qui aura duré 3 218 nuits. Cela aura renforcer leurs liens, leur amour. Mais plus que de leurs lectures, ce dont l’auteure nous parle est plutôt de sa vie et de ses souvenirs liés à une lecture, que ce soit un événement léger comme une relation difficile avec un professeur, ou un événement plus marquant comme la séparation de ses parents, chaque livre lu apporte son lot d’émotions .

The Reading Promise est une très belle histoire d’amour filial, d’amour de la vie, d’amour du livre.

 

This is not a book about books. This is a book about people. This is a book about the love between a father and a daughter, and of bonds that last a lifetime. It is a book about the 3,218 nights that Alice and her father spent reading, and the quilt of their lives, woven together by the books they shared. It is a memory of the words on the pages a tribute to the one who read them. For reading with someone is an act of love and, this is, above all else, a love story.

Lecture à 2 Voix·Lecture offerte·roman·roman ado / young adult·roman jeunesse

Harry Potter et la Chambre des Secrets – version illustrée

Harry Potter and the Chamber of Secrets

Auteure: JK Rowling

Illustrateur: Jim Kay

Traducteur: Jean-François Ménard

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Pages: 259

Autre billet sur ce roman (autre collection): ici

Lu à deux voix avec Miss G.

Harry Potter et la Chambre des secrets n’a jamais été mon volume préféré mais je dois reconnaître que le redécouvrir au travers de cette magnifique édition illustrée par Jim Kay a été un réel plaisir. La qualité des dessins apporte un autre regard sur ce titre et donne une autre dimension à l’univers magique de Harry Potter. C’est donc une lecture que j’ai pris plaisir à refaire.

Miss G a apprécié la lecture bien que l’arrogance de Lockhart l’aie réellement agacé. Elle a par contre adoré le personnage de Dobby bien que ses tentatives pour protéger Harry l’aient quelques peu laissé perplexe tant elles sont dépourvues de bon sens. En tout cas elle a hâte de découvrir la suite.

Lorsque Dobby, un elfe de maison, surgit à Privet Drive pour demander à Harry Potter de ne plus aller à Poudlard, le jeune sorcier soupçonne son ennemi juré Drago Malefoy d’être derrière tout cela. Mais de retour à l’école, un sinistre avertissement trouvé sur les murs fait écho aux prédictions de Dobby: de terribles événements sont sur le point de se produire! En cette deuxième année à Poudlard, Harry va rencontrer d’extraordinaires créatures, trouver un journal intime ensorcelé et découvrir le passé trouble de Hagrid. Tout cela le conduira, avec Ron et Hermione, au cœur de la Chambre des Secrets…

 

Bilan

Bilan Juin 2018

Un autre mois où la lecture a eu peu de place. J’ai donné plus de temps à d’autres choses mais le plaisir reprend doucement avec des relectures que je partage avec mes filles et aussi des lectures plus personnelles. Je vous souhaite un bon mois de Juillet et de bonnes vacances.

Lectures Jeunesses

Lecture en VO

album

Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon

Auteur: Christian Bruel

Illustratrice: Anne Bozellec

Éditeur: Thierry Magnier Editions

Pages: 72

 

Début mai nous avons eu l’opportunitéMiss G et moi-même, d’assister à un spectacle au Centre Culturel de Bergerac. J’aurais aimé que Miss J assiste à cette représentation avec nous mais comme c’était les vacances, elle n’avait pas envie et je ne voulais pas lui imposer un spectacle supplémentaire alors qu’elle était encore sur sa déception du précédent (ici). Pourtant le sujet était fait pour elle puisqu’il était question d’une fillette qui aime courir, sauter, chahuter… une fillette qui est plus à l’aise avec les garçons qu’avec les filles. Quelle plaisir d’apprendre que cette pièce est tirée d’un album jeunesse.

Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon est l’histoire d’une enfant mal dans sa peau car elle ne peut être elle-même tout en contentant ses parents, elle ne peut être elle-même tout en étant aimé de ses parents. A force de s’entendre appeler « garçon manqué », la petite Julie ne sait plus qui elle est vraiment et se met à penser qu’elle est sûrement une fille pas réussie. Un matin, elle constate que son ombre a pris l’apparence d’un garçon et que ses actions sont parfois dépendantes des siennes. 

Si la pièce joue sur les ombres projetées, les ombres vidéos, l’album s’appuie sur les illustrations crayonnées teintées de rouge pour distiller émotions, humour, et entraîner le lecteur dans les pas de Julie qui se cherche et part à l’aventure, à la rencontre de l’autre pour se trouver elle-même. 

Publié pour la première fois en 1976, cet album est toujours autant d’actualité et met en avant l’importance de l’éducation dans la construction de l’identité. L’enfant se construit dans le regard et l’amour que lui portent ses parents, il a besoin de bienveillance et de respect pour être lui-même et s’épanouir pleinement. A partager en famille!

 

Les parents de Julie lui reprochent tant d’être un garçon manqué qu’un matin son ombre s’est transformée et caricature désormais le moindre de ses gestes. Mais allez donc vous défaire d’une ombre qui n’est même pas la vôtre!

 

Documentaires /Livres jeux·masse critique

Pocqq – Où va le climat?

Auteure: Claire Lecoeuvre

Illustratrice: Elodie Perrotin

Éditeur: Ricochet

Collection: pocqq

Pages: 128

 

La collection POCQQ, publiée aux éditions du Ricochet, aborde des sujets d’actualité en répondant aux différentes questions que les jeunes peuvent avoir avec clarté et sans parti pris.

Où va le climat? est un petit ouvrage de vulgarisation scientifique qui aborde le climat sous tous les angles, tentant de rendre compréhensible des notions souvent floues. L’auteure a vraiment su traiter son sujet de façon complète en appuyant ses propos par des citations et des chiffres mis en avant par des illustrations colorées.

Si le sujet mérite d’être approfondi par des lectures supplémentaires, Où va le climat? permet déjà de débroussailler le terrain et, est une très bonne base pour aborder ce sujet d’importance avec nos jeunes.

Je remercie les éditions du Ricochet et Babelio pour cette offre de masse critique.

 

Le climat, tout le monde en parle mais on entend souvent n’importe quoi. Va-t-il vraiment y avoir plus de tempêtes? Pourquoi parler toujours des 2°C à ne pas dépasser? Le GIEC est-il une secte? D’où viennent les gaz à effet de serre? Que dire quand on entend : « Mais le climat ne se réchauffe pas, il fait plus froid. » La collection POCQQ traite des sujets d’actualité avec la distance qui permet à chacun de se faire une opinion!

divers

Bilan Mai 2018

Mois très pauvre en lectures, manque de temps et de motivation mais aussi et surtout, mois placé sous le signe de vacances, repos, sorties divers et variées… J’aurais (peut-être) l’occasion d’y revenir mais je vais déjà tenter de me mettre à jour dans mes billets.

Bon mois de Juin à tous!

Albums Jeunesses

Lecture Jeunesse

Lecture Adulte