album

Le Chevalier blanc

Auteur: Michaël Escoffier

Illustrateur: Stéphane Sénégas

Editeur: Frimousse

Collection: Sa majesté du soir

Pages: 26

 

Le chevalier blanc a tout du prince fier et sûr de lui, et il souhaite coûte que coûte sauver la princesse du terrible dragon qui la garde prisonnière. Mais cette dernière ne l’entend pas de cette oreille et va devoir redoubler d’efforts pour lui faire entendre raison.

Michaël Escoffier signe un album détonnant à l’humour mené tambour battant par une joute verbale des plus désopilantes. Le texte écrit en deux couleurs (une pour chaque personnage) permet une lecture à deux voix aisée et rythme l’aventure vers un final surprenant.

Servi par les superbes illustrations de Stéphane Sénégas, Le Chevalier blanc est un album magnifique de part ses qualités narratives et visuelles. Le petit plus: l’impression papier parchemin qui place l’histoire dans son contexte.

Pour nous c’est un énorme coup de cœur!

 

Une histoire d’amour tout feu tout flamme qui vous tiendra en haleine jusqu’à la chute.

Documentaires /Livres jeux·Lecture offerte·roman jeunesse

Le feuilleton d’Hermès

Auteur: Murielle Szac

Illustrateur: Jean-Manuel Duvivier

Éditeur: Bayard jeunesse

Pages: 261

 

La mythologie grecque est un domaine fascinant qui attire nombre d’enfants à un âge où ils se posent généralement des questions sur l’origine du monde et des hommes. Leur lire, ou leur faire lire, des textes qui apportent des réponses spirituelles est, pour moi, avant tout une richesse culturelle. De plus il est intéressant de voir que les enfants savent faire le tri entre la réalité scientifique et le mythe et qu’ils font naturellement le parallèle entre les évènements majeurs de notre Histoire et ceux de la mythologie.

Dans le feuilleton d’Hermès, Murielle Szac utilise le messager des dieux comme fil conducteur et retrace les mythes grecques de l’origine de la Terre à l’invention de l’écriture. La curiosité et la quête incessante de vérité du jeune Hermès servent le récit en le rendant vivant et animé. Par ailleurs, la spontanéité, la frivolité et le caractère joyeux du dieu des voleurs en font un personnage attachant ; sa sympathie et sa gaieté donnent envie de le suivre dans ses découvertes riches en aventures.

L’écriture est agréable et très fluide, le découpage en épisodes permet une lecture didactique intéressante tout en laissant de la place pour les questions… Les mythes grecques sont rendus accessibles aux enfants au travers d’un texte qui se veut fidèle aux textes fondateurs tout en respectant la sensibilité des plus jeunes.

A lire aux enfants dès 5 ou 6 ans, en lecture seul dès 8 ou 9 ans.

 

Autres feuilletons

 

«Le soleil se levait à peine quand Hermès sortit du ventre de sa mère. Il s’étira, bâilla et sauta aussitôt sur ses pieds. Puis il courut à l’entrée de la grotte où il venait de naître pour admirer le monde. « Comme c’est beau ! » murmura-t-il.»

C’est par ces mots que débute Le feuilleton d’Hermès, jeune dieu de la mythologie grecque qui découvre le monde à la manière d’un enfant. Ce livre, animé du souffle des mythes fondateurs, nous convie à une lecture vagabonde : celle par laquelle nous suivons les mille et un rebondissements d’une histoire dont notre héros est le fil conducteur.

Renouant avec l’oralité des premiers récits, cette histoire peut être lue à voix haute, et partagée en famille ou en classe. Mise à la portée de tous, elle offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Elle se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.

divers

Bilan Juillet 2017

Juillet fut marqué par quelques vacances début de mois, puis par des travaux d’aménagement dans notre logement. Mes enfants sont encore en vacances chez leurs grands-parents, j’en profite pour travailler. Peu de lectures donc mais de belles découvertes ce mois-ci. Je reviens vite avec les billets lectures et un petit bilan vacances.

Je vous souhaite un beau mois d’août.

Albums

 

Lectures Jeunesses

 

roman ado / young adult·roman jeunesse

Les Gardiens de Ga’Hoole, tome 1: l’Enlèvement

Titre vo: Guardians of Ga’Hoole, 1. The Capture

Auteur: Kathryn Lasky

Traductrice: Cécile Moran

Editeur: Pocket Jeunesse

Pages: 277

 

Les Gardiens de Ga’Hoole, roman jeunesse captivant, met un scène des chouettes et hiboux dans un univers fantastique né de l’imagination de son auteur. Enrichie des recherches poussées qu’elle espérait utiliser pour écrire un essai sur ces rapaces, Kathryn Lasky crée un monde unique, un royaume fantastique, dans lequel évoluent ces volatiles mystérieux et fascinants. Les descriptions sont légions et enrichissent cet ouvrage qui, tout en étant un vrai roman, tend vers le documentaire au travers des nombreuses informations sur le mode de vie et les comportements spécifiques à chaque espèce.

Soren, chouette effraie, n’est qu’un oisillon lorsqu’il se fait enlever après être tombé du nid. Il est emmené dans un « orphelinat » où il se lie d’amitié avec Gylfie. Impuissants ils assistent à la transformation de leurs congénères en coquille vide. Comprenant qu’il se passe des choses terribles qui pourraient avoir un impact sur l’ensemble de leur monde, ils luttent pour leur survie et cherchent un moyen de s’enfuir. Soren et Gylfie feront des expériences difficiles et douloureuses, confrontés à la peur, la douleur, la mort, car nombreuses sont les épreuves à Saint-Aegolius; ce n’est qu’avec beaucoup de volonté et de courage qu’ils trouveront le chemin vers la liberté…

Premier volume d’une longue série, L’enlèvement est une très bonne introduction. Les deux jeunes héros sont attachants et ils font des rencontres très intéressantes au cours de leur séjour à l’orphelinat, mais également en dehors. Leur évolution tout au long du roman est bien décrite et fait de ce volume un très bon récit initiatique. L’écriture est riche et de qualité, la force du récit tient dans les nombreuses descriptions et informations que l’auteur distille au fil des aventures de ses petits héros à plumes. Kathryn Lasky a su donner vie à un univers atypique crédible et à des personnages intéressants et touchants. Leurs qualités et personnalités « humaines » permettent une identification ou tout au moins un attachement réel. Les émotions sont nombreuses et rendent la lecture captivante d’un bout à l’autre du récit.

A lire et faire lire dès 9/10 ans (ou avant pour les bons lecteurs).

Ma grande lectrice de fille, 8 ans, a eu un énorme coup de cœur pour ce titre. Lecture qui a suscité de nombreuses discussions et a généré énormément d’émotions, elle a même versé sa petite larme.

Soren coule une enfance paisible dans le sapin creux qu’il occupe avec sa famille dans la Forêt de Tyto, le royaume des chouettes effraies. Mais de mystérieuses disparitions d’œufs et de jeunes poussins perturbent la tranquillité des habitants. Alors qu’il tombe du nid, Soren est kidnappé à son tour et emmené au sinistre orphelinat de Saint-Aegolius. Sous la direction de l’effroyable Crocus, des poussins venus de tous les royaumes y subissent un enseignement des plus étranges…
Soren et sa meilleure amie Gylfie n’ont qu’une envie : s’échapper et révéler au monde ce que trament Crocus et ses lieutenants. Mais pour cela, encore faudrait-il apprendre à voler…

musique·rendez-vous hebdomadaire

Bon Dimanche

Pour finir le mois de juillet, nous quittons l’Europe pour l’Asie avec un premier arrêt en Chine où le boys band Acrush fait le buzz car composé en fait de filles androgynes. Il faut savoir qu’en Asie, les groupes d’idoles sont légion, ça se vend comme des petits pains. La musique se veut pop, accrocheuse, les groupes sont formés de membres choisis pour leur physique, le talent n’est pas forcément requis…