Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée

Titre VO: The Enchanted Sweet Shop

Auteur: Rupert Kingfisher

Illustratrice: Sue Hellard

Traductrice: Valérie Le Ploubinec

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Collection:  Witty

Lu à deux voix avec Gabrielle

Troisième et dernier volet de la série, La confiserie enchantée est un condensé d’émotions et de rencontres qui vont permettre à la jeune Madeleine de grandir, mûrir. En effet, souffrant de sa timidité et de l’attention que la notoriété lui apporte, elle se retrouve victime de harcèlement à l’école. Ne sachant comment en parler à son amie Madame Pamplemousse, la jeune fille trouve du réconfort auprès d’une mystérieuse Madame Bonbon, qui sous des dehors adorables, se révèle être une affreuse sorcière au dessein tout aussi affreux. Elle cherche par tous les moyens à découvrir les secrets de Madame Pamplemousse et de son percolateur… l’occasion de découvrir quelques traces du passé de cette dernière.

Rupert Kingfisher nous fait vivre des aventures toujours aussi fantastiques et magiques auprès de Madeleine, qui se trouve en bien mauvaise posture. Il en profite pour aborder la difficulté d’intégration des enfants différents et dénoncer le harcèlement scolaire. L’écriture est toujours aussi sympathique bien que moins drôle; les mésaventures de Madeleine ne nous la rende que plus touchante, sa fragilité et sa différence apparaissent alors comme une force dont elle pourra tirer partie pour grandir sereinement. Au dessin, on retrouve Sue Hellard qui enchante et ravie toujours par la qualité de son trait illustrant parfaitement l’univers magique de l’auteur.

C’est l’hiver à Paris. A l’école, Madeleine est harcelée par une nouvelle élève, la fascinante Mirabelle. Désespérée et trop honteuse pour se confier à madame Pamplemousse, c’est auprès d’une certaine madame Bonbon, propriétaire d’une étrange confiserie, qu’elle trouve du réconfort… Les sucreries que madame Bonbon offre à Madeleine ont un puissant effet magique, et s’ils la rendent tout d’abord assez forte pour affronter Mirabelle, ils la plongent bientôt dans un monde enchanté fort inquiétant, où elle pourrait bien demeurer à jamais si personne ne se soucie d’elle… Car, qui est vraiment madame Bonbon? Et quel mystérieux lien la rattache à madame Pamplemousse?

Les précédents volumes

Publicités
Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Les cousins Karlsson, tome 1: espions et fantômes

Titre vo: Kusinerna Karlsson, Spöken och Spioner

Auteur: Katarina Mazetti

Traductrices: Marianne Ségol Samoy & Agneta Ségol

Editeur: Thierry Magnier

Collection: En voiture, Simone!

Pages: 224

Lu à deux voix avec Gabrielle, 8 ans.

Ambiance nostalgique avec les cousins Karlsson, qui sont en quelques sortes le club des cinq suédois. En quelque sorte… Quatre cousins qui se connaissent peu voir pas du tout – en dehors de Julia et Bourdon qui sont sœurs – et un chat très expressif se retrouvent en vacances chez leur tante, une artiste fantasque, qui vit isolée sur une petite île au large de la Suède. Alors qu’ils apprennent à se connaître et à être autonome, ils se rendent compte que leur réserve alimentaire est soumise à des vols récurrents, puis ils entendent des bruits, voient des ombres. De son côté, la tante Frida se voit contrainte de rester sur le continent pour faire face à un problème de plagiat de ses oeuvres… Les cousins Karlsson se retrouvent au cœur d’un aventure qui va les confronter à la dur réalité de la vie des victimes de pays en guerre/crise qui tente tout pour sauver la vie de ceux qui leur sont chers.

Premier volet d’une série de sept tomes, espions et fantômes est un récit d’aventures dans lequel les jeunes héros (et leurs lecteurs) se confrontent à la peur pour résoudre des mystères bien loin de leur imagination débordante. Comme dit le proverbe « l’union fait la force » et c’est main dans la main qu’ils vont lever le voile sur ce qui est l’atroce réalité des réfugiés clandestins… Lu à deux voix, ce roman nous a bien fait rire et c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons lu l’ensemble, bien que la fin nous aie laissé sur une note un peu plus triste. Ce fut l’occasion de discuter de sujets délicats (les émigrés de guerre, la clandestinité) et de répondre aux questions qu’ils n’ont pas manqué de soulever. Une lecture plaisir qui aboutit à un final plus didactique! A recommander.

a

Julia, Bourdon, George et Alex passent l’été sur une petite île suédoise. Avec leur tante Frida, ils seront les seuls habitants. Pourtant, dans la nuit des bruits bizarres les réveillent. De la fumée plane au-dessus du bois à l’autre bout de l’île. Ne seraient-ils pas seuls sur l’île? Et qui sont les intrus? Fantômes, espions? Les quatre cousins mènent l’enquête à leur façon.

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Un Ours nommé Paddington

Titre vo: A Bear called Paddington

Auteur: Michael Bond

Illustratrice: Peggy Fortnum

Editeur: Michel Lafon

Pages: 142

Lu à deux voix avec Juliette, 8 ans.

Ce jeune ursidé venu du fin fond du Pérou a été rebaptisé Paddington par la famille Brown, en hommage à leur première rencontre sur les quais de la gare du même nom à Londres. Rapidement introduit dans la famille et leur quartier, Paddington prend vite sa place, et quelle place! Bourrée de bonnes intentions, l’ourson est d’une maladresse déconcertante, il cumule les bêtises et n’en rate vraiment aucune: de l’inondation de la salle de bain à la montre brisée d’un voisin en passant par la peinture sur les draps et la marmelade sur la moquette, Paddington aura tôt fait de refaire toute la décoration intérieure de son nouveau foyer. Mais son bon caractère et sa gentillesse sont un tel baume au cœur que personne ne lui en veut jamais longtemps.

Entre consternation et fou rire, Un ours nommé Paddington est un premier volume divertissant et d’une richesse narrative incroyable. On se demande où l’auteur va chercher ses idées, mais la recette fonctionne très bien. Le texte est accessible aux jeunes lecteurs et la tendresse qui se dégage du petit ourson rend la lecture agréable et sympathique.

Un chapeau bizarre, une étiquette autour du cou… Mais qui est cette drôle de boule de poils? C’est Paddington! Ce petit ours qui arrive du fin fond du Pérou est bien décidé à commencer une nouvelle vie en Angleterre. Et pour la famille Brown qui le recueille, les choses ordinaires deviennent soudain exceptionnelles quand Paddington s’en mêle!

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Les Messagers du Temps, I: Rendez-vous à Alésia

Auteur: Evelyne Brisou-Pellen

Illustrateur: Philippe Munch

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Pages: 140

Lu à deux voix avec Gabrielle, 8 ans.

Quoi de mieux qu’un roman d’Evelyne Brisou-Pellen pour introduire un chapitre sur la Gaule et la grande bataille d’Alésia? De sa plume entraînante, elle relate les faits de manière romancée mais sans jamais omettre la réalité historique; et entraîne ses lecteurs à la découverte d’un peuple soumis à Rome et de la révolte orchestrée par un chef de guerre peu commun, Vercingétorix, qui a su réaliser ce que personne n’avait fait avant lui: unir sous sa bannière les différents peuples gaulois.

Par la biais de trois jeunes héros nés dans des camps ennemis, l’histoire suscite l’intérêt dès les premiers pages en mêlant habillement magie et croyances divers à des faits historiques marquants. L’amitié, plus forte que la raison d’état, pousse les trois amis à se surpasser et à tout mettre en oeuvre pour se retrouver et s’entraider alors que le conflit fait rage et que les morts commencent à se compter par centaines…

Rendez-vous à Alésia est un petit roman didactique d’une grande richesse lexicale qui aborde avec simplicité et qualité un chapitre important de notre Histoire. Nous avons hâte de lire la suite.

 

Ils sont trois, que le destin ramène sur terre au fil du temps.

52 avant J. – C. Les peuples celtes se rebellent contre Rome. Nés le même jour, la même année, mais dans des camps différents, Windus, Morgana et Pétrus sont réunis par une force étrange. Et ils découvrent qu’ensemble, ils peuvent influer sur le cours de l’Histoire. Mais un ennemi invisible se met en travers de leur chemin…

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Winnie l’Ourson: Histoire d’un ours-comme-ça

Titre vo: Winnie-the-Pooh

Auteur: A. A. Milne

Illustrateur: E. H. Shepard

Traducteur: Jacques Papy

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Pages: 171

 

Nous connaissons tous Winnie l’Ourson au travers des classiques Disney; il a bercé notre enfance et celle de nos enfants. Mais avant d’être un héros de l’animation américaine, Winnie est un héros de la littérature jeunesse anglaise, né de l’imagination de Alan Alexander Milne, auteur britannique du début du XXème siècle.

Publié en 1926 (1946 pour la France), Winnie l’Ourson est un roman inspiré par le fils de l’auteur, Christophe Robin, qu’il voyait jouer avec ses peluches. Composé de dix chapitres/histoires, ce roman pourrait être écrit par Christophe Robin lui-même tant les situations cocasses, le langage parfois approximatif et les fautes d’orthographe rappellent le temps de l’enfance et son imaginaire. A. A. Milne signe un roman intemporel qui respire l’innocence et la douceur d’une époque qui ne dure que trop peu de temps à l’échelle d’une vie humaine. Ses histoires mettent en avant l’amitié, le courage et l’entraide sans pour autant oublier les défauts propres à chacun tels la gourmandise, la peur de son ombre ou encore le pessimisme. La narration rythmée et les échanges amusants entre le narrateur et Christophe Robin, ou entre les différents personnages, sont servis par les jolis dessins crayonnés de Ernest H. Shepard et des aventures bourrées d’humour et de tendresse.

Winnie l’ourson est un classique qui n’a pas pris une ride à lire et faire lire.

Lu à deux voix avec Juliette, 8 ans.

-Tu es le Meilleur-Ours-du-Monde-Entier, dit Christophe Robin.

-Vraiment? dit Winnie, plein d’espoir.

Lecture à 2 Voix·Les incos·roman jeunesse

La Grande Rivière

 

Auteur: Anne Rossi

Éditeur: Magnard Jeunesse

Collection: Romans 8 – 12 ans

Pages: 160

 

La différence est en thème récurrent dans les romans sélectionnés au prix des Incorruptibles CM2/6è. Dans La grande rivière il est question de différences physiques, de handicape. Grenouille est née avec les mains palmées, Arbas avec un bras atrophié. Rejetés par les leurs, ils s’enfuient et leur rencontre sera le début d’une nouvelle vie.

Anne Rossi signe un récit initiatique passionnant où l’aventure défie les croyances et permet aux deux héros de se dépasser, prouvant à tous que leur handicape n’est pas un frein et qu’ils ont le droit de vivre au même titre que les autres. De plus, au fil des rencontres, ils vont aussi s’apercevoir que leur handicape peut aussi être une force, et que la vraie différence est la façon dont les autres, et eux-même, la perçoivent.

La grande rivière est un très beau roman qui aborde des sujets forts: le handicape, le rejet,… et qui, au travers d’une écriture de qualité, rappelle que c’est le regard que l’on pose sur son prochain qui crée la différence et que ce sont nos différences multiples qui font la richesse de l’espèce humaine.

 

 

A cause d’un défaut de naissance, Grenouille a toujours été une paria dans sa tribu. A la mort de son grand-père, le seul au village à vraiment la comprendre et l’aimer, plus rien ne la retient et elle décide de s’en aller. En suivant les cendres du vieil homme au fil de l’eau, elle espère atteindre le pays merveilleux dont il lui a tant parlé : le pays où les hommes vivent heureux à jamais. Une nuit, cachée dans un arbre, Grenouille entend des bruits : quelqu’un a grimpé aux branches et s’est abrité près d’elle. C’est Arbas. Lui aussi est pourchassé par les siens. Grâce à ses dons de guérisseuse, Grenouille soigne ses blessures et lui propose de faire la route avec elle. Unissant leur destin, les voilà partis sur la rivière, sur un tronc d’arbre.Mais ni l’un ni l’autre n’a conscience des difficultés et des dangers qui les guettent… L’aventure, pour ces deux enfants en fuite, ne fait que commencer. 

Lecture à 2 Voix·Les incos·roman jeunesse

Aïko, la jeune fille à l’éventail

 

Auteur: Pascal Vatinel

Éditeur: Actes Sud Junior

Collection: Roman

Pages: 92

 

Aïko, la jeune fille à l’éventail est un roman qui aborde avec intelligence le sujet de la discrimination ethnique. Entre conte et récit d’aventures, l’histoire de Aïko met en avant la richesse des différences culturelles et montre que ce qui rend notre monde plus beau ce sont les qualités que chacun porte en soi. Si l’étranger et la différence font peur, il faut savoir passer au dessus de ses préjugés pour mieux comprendre et accepter l’autre.

Pascal Vatinel séduit le lecteur par un récit qui mêle romance et aventures; son héroïne n’hésite pas à se battre contre des pirates pour prouver sa valeur aux yeux d’un père aveuglé par sa cupidité et sa stupidité, pour gagner la main de celui qu’elle aime. Par son courage et son intelligence, elle lui démontre que les valeurs qui valent la peine d’être reconnues sont celles qui viennent du cœur!

 

Plus vif et plus maniable, le bateau d’Aïko fonça droit sur les jonques ennemies. Elle était méconnaissable! On aurait dit un des guerriers de son père. Dans chaque main, elle tenait un des éventails d’acier. Elle avait appris à s’en servir et se montrait une bonne combattante. Les pirates étaient plus robustes qu’elle, mais tellement moins agiles!