Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Le roman d’Ernest et Célestine

 

Auteur: Daniel Pennac

éditeur: Casterman

Collection: poche

Pages: 202

 

Petit dépoussiérage avec ce billet qui a été mis en ligne pour la première fois en décembre 2013. Bien qu’il s’agisse pour moi d’une relecture, c’est la première fois que je la fais à deux voix avec l’une de mes filles (la seconde la lu seule il y a plus d’un an) et je dois dire que j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Le Roman d’Ernest et Célestine est avant tout une histoire d’amitié; l’amitié d’un ours et d’une souris mais aussi l’amitié épistolaire de Daniel Pennac et de Gabrielle Vincent, créatrice de ces deux héros fictifs. Mais Le Roman d’Ernest et Célestine c’est aussi et surtout une merveilleuse histoire de tolérance et de respect qui déborde d’amour et de bienveillance. Une histoire riche en émotions livrée avec humour et avec le plus grand respect pour l’oeuvre originale. Avec la même poésie, la même tendresse, Daniel Pennac signe un roman unique pour petits et grands qui met en avant l’importance de l’amitié et du choix de son chemin dans l’épanouissement personnel.

Le Roman d’Ernest et Célestine est un petit bijou à mettre entre toutes les mains.

Ma Petite Libellule a adoré cette lecture pour l’humour qu’elle dégage, les personnages qu’elle connait mais prend plaisir à retrouver, et leur belle histoire d’amitié. Bien que la différence la questionne parfois au quotidien, elle ne juge pas et ne s’arrête pas à l’apparence pour se faire des amis… du coup elle a du mal à comprendre la réaction de ceux qui sont dans le jugement. Ce roman lui parle car justement elle aime le lien naturel qui se tisse entre Ernest et Célestine; c’est juste et beau!

« Un ours et une souris amis ? Jamais ! Scandaleux ! Absolument interdit !
– C’est compris, Célestine ?
– Ernest, c’est compris ?
Pourtant, personne ne pourra empêcher Ernest et Célestine de devenir les meilleurs amis du monde. Personne, vous m’entendez ! »

Bien entendu, pour aller plus loin, nous avons revu (pour la n-ième fois) le magnifique film d’animation de Benjamin Renner dont le scénario a été écrit par Daniel Pennac.

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Le Club de la pluie contre Satin-Noir

Auteure: Malika Ferdjoukh

Illustratrice: Cati Baur

Éditeur: l’école des loisirs

Collection: Neuf / Maximax

Pages: 168

 

Le Club de la Pluie me faisait de l’œil depuis quelques temps déjà. Il n’est pas sans rappeler le célèbre Club des Cinq d’Enid Blyton, et j’apprécie beaucoup l’écriture de Malika Ferdjoukh.

Les membres du club de la pluie se retrouvent au cœur d’une enquête alors qu’il participe à un salon littéraire avec l’école. L’auteur s’amuse à disséminer des personnalités parmi les écrivains du roman dans un jeu de mots intelligent qui ne manquera pas d’amuser les plus grands à défaut des plus jeunes lecteurs. J’avoue cependant avoir eu du mal à jongler avec les différents niveaux de langage (conflit générationnel?) entre la narration et les dialogues. Les quatre amis sont intéressants et leur entente improbable est amusante et semble plutôt efficace. L’enquête est sympathique, parfois drôle, il est juste dommage que l’on devine l’identité du voleur trop rapidement.

L’avis de ma Petite Chouette (8 ans 3/4): C’était une lecture très moyenne, on devine trop vite le coupable. Il y a quand même de bons passages et le petit peu d’humour m’a bien plu.

Malika Ferdjoukh sur le blog

 

Le festival du livre de Saint-Malo. Au Grand Pavois, l’hôtel de luxe qui accueille les illustres invités, une ombre mystérieuse est aperçue, rôdant, et se faufilant dans les couloirs… Un audacieux rat d’hôtel dérobe le fameux portrait de Surcouf par le célèbre peintre Van Peef. Puis c’est la bague porte-bonheur de Manuel Houvrelebec. Puis le livre fétiche d’Adélie Péthon-Peton, signé par le grand Flaubert lui-même ! À chacun de ses larcins, le voleur laisse derrière lui sa carte signée : Satin-Noir! Satin-Noir… Par le passé, avant de s’amender et de devenir un auteur de best-sellers  culte, l’Américain Jerry Austen, invité d’honneur du salon, jouait au gentleman cambrioleur sur la Côte d’Azur sous ce drôle de nom ! Vingt ans après, Satin-Noir aurait-il repris du service ? Ou bien quelqu’un imite-t-il ses méthodes ? Après réunion au sommet de la chère vieille tour, au pensionnant des Pierres-Noires, le Club de la Pluie se lance sur la piste du monte-en-l air.


Quatrième livre de l’abonnement maximax, Le Club de la Pluie contre Satin-Noir est un hommage à Hitchcock et entre dans le cadre éducatif de par l’accès à la culture cinématographique qu’il propose. C’est un sujet que j’aurais aimé abordé avec mes filles mais elles ne sont pas sensibles au genre « enquête » (oui oui, comme leur mère). Notre méthode d’apprentissage visant avant tout à suivre leurs intérêts, nous ferons donc l’impasse… mais je le garde sous le coude…

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Robin des Bois

Robin of Sherwood

Auteur: Michael Morpurgo

Traducteur: Noël Chassériau

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Pages: 154

 

Robin des Bois, prince des voleurs, héros au cœur noble qui vole les riches pour nourrir les pauvres. Nous connaissons tous son histoire et celle de ses amis, Petit Jean, frère Tuck… Michael Morpurgo s’empare de la légende et en fait un roman d’aventures pour les enfants dès 9 ans (à adapter selon le niveau de lecture de l’enfant). Comme d’autres auteurs il a su s’approprier son histoire et en faire un récit captivant, riche en aventures qui ravira les fans du genre.

Michael Morpurgo est un auteur jeunesse reconnu dont j’apprécie la plume; ses textes à la narration rythmée et son écriture moderne emprunte d’une certaine nostalgie trouve toujours un écho en moi. Robin des Bois n’est pas son récit le plus passionnant à mes yeux mais j’ai aimé découvrir une nouvelle interprétation du mythe de ce héros légendaire. J’aurais aimé un peu plus de magie et une histoire plus romanesque avec Belle Marianne (ici devenue Marion).

L’avis de ma Petite Libellule (8 ans 3/4): J’ai beaucoup aimé car il y a beaucoup d’action, on ne s’ennuie pas. Il y avait peu d’humour, c’est dommage mais quelques passages étaient quand même très drôles. 

Richard Cœur de Lion est parti en croisade et le prince Jean, son frère, assisté par le terrible shérif de Nottingham, règne en tyran sur l’Angleterre. Réfugiée dans la forêt de Sherwood, une bande de hors-la-loi défie leur autorité. A leur tête se trouve Robin des bois. Avec l’aide de frère Tuck, Much, Petit Jean et de la fidèle Marion, il s’est engagé, au nom du roi Richard, à rétablir la justice dans le pays.

 

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Le Chant de la Grande Rivière

The River Singers

Auteur: Tom Moorhouse

Traductrice: Michelle Nikly

Éditeur: hélium

Collection: fiction nature

Pages: 258

Lu à deux voix avec Gabrielle (8 ans 1/2)

Fort de son expérience d’écologiste spécialisé sur les campagnols, Tom Moorhouse, qui  travaille au Département zoologique de l’Université Oxford, signe un premier roman passionnant. Entre documentaire animalier et récit initiatique, Le Chant de la Grande Rivière dépeint le mode de vie de ces petits rongeurs et distille tout un tas d’informations sur leur mode vie et leu environnement: les liens familiaux, la rivière et ses berges, les prédateurs (renard, loutre, vison…).

L’écriture est poétique et drôle, les descriptions rendent le récit très visuel et la narration est riche en aventures et rencontres, ne laissant aucun temps mort. L’auteur aborde par ailleurs de nombreuses thématiques : le deuil, le dépassement de soi, la différence, la tolérance… Le Chant de la Grande Rivière est un roman écologique qui s’inscrit dans une démarche informative sur un écosystème foisonnant qui s’autorégule naturellement.

A souligner l’édition au label imprim’vert !

L’avis de Gabrielle : « J’ai beaucoup aimé ce roman, même s’il y a des moments tristes. Les personnages sont attachants et leurs aventures sont passionnantes. J’ai hâte de lire la suite! »

Sylvan, un tout jeune campagnol, est le plus téméraire de sa fratrie. Leur mère, Daphné, veille sur lui et ses frère et sœurs comme sur son territoire: avec une vigilance de chaque instant. Sylvan n’a qu’une idée: quitter enfin la douceur de son terrier pour faire la connaissance de Sinéthis, la grande rivière dont le chant l’accompagne depuis sa naissance – et ce jour est arrivé! Mais, peu après, Daphné reçoit une visite fort inquiétante: Elon, un voisin, la met en garde contre le terrible prédateur qui rôde le long des rives…

Lecture à 2 Voix·roman·roman ado / young adult·roman jeunesse

Harry Potter à l’école des sorciers – version illustrée

Harry Potter and the Philosopher Stone

Auteur: JK Rowling

Illustrateur: Jim Kay

Traducteur: Jean-François Ménard

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Pages: 254

Précédent avis laissé en décembre 2015: ici.

Lu à deux voix avec Juliette (8 ans 1/2)

Première lecture pour Juliette, énième relecture pour moi, Harry Potter à l’école des sorciers fait depuis longtemps parti intégrante du paysage littéraire général. Cette édition illustrée par Jim Kay est une réelle immersion dans l’univers de la magie crée par JK Rowling. Il offre un regard novateur sans se laisser influencer par l’univers créé dans les films, se rapprochant d’avantage des descriptions de l’auteur et permettant au lecteur de redécouvrir Poudlard et ses nombreux décors et personnages comme au premier jour.

L’édition se veut de qualité avec une couverture rigide, des pages cousues, un cordon marque-page et un grand format qui permet un regard complet sur les magnifiques planches illustrées riches en détails. Par ailleurs, nous avons pu constater que le texte avait été retravaillé par rapport à la première édition poche (FolioJunior), parfois un mot à été transformé, parfois c’est toute une phrase qui vient s’ajouter au texte initial de la version française.

Harry Potter à l’école des sorciers – illustrée est un magnifique ouvrage fait pour durer, sublimé par une beauté esthétique qui en fait un objet de collection unique.

Juliette a trouvé cette première immersion passionnante: « c’est plein d’action et d’aventures. Harry Potter est un garçon gentil et courageux. L’histoire est drôle et parfois un peu inquiétante mais ne fait pas vraiment peur et c’est mieux car je n’aime pas avoir peur. Mais les yeux rouges de Voldemort sur la tête de Quirrell sont vraiment horribles. »

Le jour de ses onze ans, la vie de Harry Potter est bouleversée à jamais quand Rubéus Hagrid, un géant aux yeux brillants comme des scarabées, lui apporte une lettre ainsi que d’incroyables nouvelles. Harry Potter n’est pas un garçon comme les autres : c’est un sorcier. Et une aventure extraordinaire est sur le point de commencer.

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée

Titre VO: The Enchanted Sweet Shop

Auteur: Rupert Kingfisher

Illustratrice: Sue Hellard

Traductrice: Valérie Le Ploubinec

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Collection:  Witty

Lu à deux voix avec Gabrielle

Troisième et dernier volet de la série, La confiserie enchantée est un condensé d’émotions et de rencontres qui vont permettre à la jeune Madeleine de grandir, mûrir. En effet, souffrant de sa timidité et de l’attention que la notoriété lui apporte, elle se retrouve victime de harcèlement à l’école. Ne sachant comment en parler à son amie Madame Pamplemousse, la jeune fille trouve du réconfort auprès d’une mystérieuse Madame Bonbon, qui sous des dehors adorables, se révèle être une affreuse sorcière au dessein tout aussi affreux. Elle cherche par tous les moyens à découvrir les secrets de Madame Pamplemousse et de son percolateur… l’occasion de découvrir quelques traces du passé de cette dernière.

Rupert Kingfisher nous fait vivre des aventures toujours aussi fantastiques et magiques auprès de Madeleine, qui se trouve en bien mauvaise posture. Il en profite pour aborder la difficulté d’intégration des enfants différents et dénoncer le harcèlement scolaire. L’écriture est toujours aussi sympathique bien que moins drôle; les mésaventures de Madeleine ne nous la rende que plus touchante, sa fragilité et sa différence apparaissent alors comme une force dont elle pourra tirer partie pour grandir sereinement. Au dessin, on retrouve Sue Hellard qui enchante et ravie toujours par la qualité de son trait illustrant parfaitement l’univers magique de l’auteur.

C’est l’hiver à Paris. A l’école, Madeleine est harcelée par une nouvelle élève, la fascinante Mirabelle. Désespérée et trop honteuse pour se confier à madame Pamplemousse, c’est auprès d’une certaine madame Bonbon, propriétaire d’une étrange confiserie, qu’elle trouve du réconfort… Les sucreries que madame Bonbon offre à Madeleine ont un puissant effet magique, et s’ils la rendent tout d’abord assez forte pour affronter Mirabelle, ils la plongent bientôt dans un monde enchanté fort inquiétant, où elle pourrait bien demeurer à jamais si personne ne se soucie d’elle… Car, qui est vraiment madame Bonbon? Et quel mystérieux lien la rattache à madame Pamplemousse?

Les précédents volumes

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Les cousins Karlsson, tome 1: espions et fantômes

Titre vo: Kusinerna Karlsson, Spöken och Spioner

Auteur: Katarina Mazetti

Traductrices: Marianne Ségol Samoy & Agneta Ségol

Editeur: Thierry Magnier

Collection: En voiture, Simone!

Pages: 224

Lu à deux voix avec Gabrielle, 8 ans.

Ambiance nostalgique avec les cousins Karlsson, qui sont en quelques sortes le club des cinq suédois. En quelque sorte… Quatre cousins qui se connaissent peu voir pas du tout – en dehors de Julia et Bourdon qui sont sœurs – et un chat très expressif se retrouvent en vacances chez leur tante, une artiste fantasque, qui vit isolée sur une petite île au large de la Suède. Alors qu’ils apprennent à se connaître et à être autonome, ils se rendent compte que leur réserve alimentaire est soumise à des vols récurrents, puis ils entendent des bruits, voient des ombres. De son côté, la tante Frida se voit contrainte de rester sur le continent pour faire face à un problème de plagiat de ses oeuvres… Les cousins Karlsson se retrouvent au cœur d’un aventure qui va les confronter à la dur réalité de la vie des victimes de pays en guerre/crise qui tente tout pour sauver la vie de ceux qui leur sont chers.

Premier volet d’une série de sept tomes, espions et fantômes est un récit d’aventures dans lequel les jeunes héros (et leurs lecteurs) se confrontent à la peur pour résoudre des mystères bien loin de leur imagination débordante. Comme dit le proverbe « l’union fait la force » et c’est main dans la main qu’ils vont lever le voile sur ce qui est l’atroce réalité des réfugiés clandestins… Lu à deux voix, ce roman nous a bien fait rire et c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons lu l’ensemble, bien que la fin nous aie laissé sur une note un peu plus triste. Ce fut l’occasion de discuter de sujets délicats (les émigrés de guerre, la clandestinité) et de répondre aux questions qu’ils n’ont pas manqué de soulever. Une lecture plaisir qui aboutit à un final plus didactique! A recommander.

a

Julia, Bourdon, George et Alex passent l’été sur une petite île suédoise. Avec leur tante Frida, ils seront les seuls habitants. Pourtant, dans la nuit des bruits bizarres les réveillent. De la fumée plane au-dessus du bois à l’autre bout de l’île. Ne seraient-ils pas seuls sur l’île? Et qui sont les intrus? Fantômes, espions? Les quatre cousins mènent l’enquête à leur façon.