Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Un Ours nommé Paddington

Titre vo: A Bear called Paddington

Auteur: Michael Bond

Illustratrice: Peggy Fortnum

Editeur: Michel Lafon

Pages: 142

Lu à deux voix avec Juliette, 8 ans.

Ce jeune ursidé venu du fin fond du Pérou a été rebaptisé Paddington par la famille Brown, en hommage à leur première rencontre sur les quais de la gare du même nom à Londres. Rapidement introduit dans la famille et leur quartier, Paddington prend vite sa place, et quelle place! Bourrée de bonnes intentions, l’ourson est d’une maladresse déconcertante, il cumule les bêtises et n’en rate vraiment aucune: de l’inondation de la salle de bain à la montre brisée d’un voisin en passant par la peinture sur les draps et la marmelade sur la moquette, Paddington aura tôt fait de refaire toute la décoration intérieure de son nouveau foyer. Mais son bon caractère et sa gentillesse sont un tel baume au cœur que personne ne lui en veut jamais longtemps.

Entre consternation et fou rire, Un ours nommé Paddington est un premier volume divertissant et d’une richesse narrative incroyable. On se demande où l’auteur va chercher ses idées, mais la recette fonctionne très bien. Le texte est accessible aux jeunes lecteurs et la tendresse qui se dégage du petit ourson rend la lecture agréable et sympathique.

Un chapeau bizarre, une étiquette autour du cou… Mais qui est cette drôle de boule de poils? C’est Paddington! Ce petit ours qui arrive du fin fond du Pérou est bien décidé à commencer une nouvelle vie en Angleterre. Et pour la famille Brown qui le recueille, les choses ordinaires deviennent soudain exceptionnelles quand Paddington s’en mêle!

Publicités
conte/nouvelle/biographie·roman jeunesse

L’homme aux oiseaux

Titre vo: The Birdman

Auteur: Melvin Burgess

Illustratrice: Ruth Brown

Traductrice: Anne de Bouchony

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Cadet

Pages: 51

 

Magnifiquement illustré par Ruth Brown dont les dessins réalistes sont un enchantement pour le lecteur, L’homme aux oiseaux est un conte à ne pas laisser entre toutes les mains. Les plus jeunes et les plus sensibles ne comprendront peut-être pas la fin quelque peu amère voir cruelle.

Melvin Burgess signe un texte poétique où les bonnes intentions du jeune héros sont vite ensevelies sous des excuses… Mais on ne rigole pas avec la liberté et Ivan apprendra à ses dépens qu’il faut toujours tenir ses promesses. Le sentiment de malaise est palpate dès les premières lignes et ne peut laisser indifférent, laissant le lecteur sur une fin teintée de noir… sans demi-mesure.

Dans l’ambiance du carnaval, Ivan rencontre un oiseleur masqué. A son manteau sont accrochées des cages remplies d’oiseaux colorés et le petit garçon n’a qu’un souhaite, les libérer tous. Mais il n’a qu’une pièce à offrir et l’échange contre un joli rouge-gorge. Tiendra-t-il sa promesse de le laisser s’envoler?

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Les Messagers du Temps, I: Rendez-vous à Alésia

Auteur: Evelyne Brisou-Pellen

Illustrateur: Philippe Munch

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Pages: 140

Lu à deux voix avec Gabrielle, 8 ans.

Quoi de mieux qu’un roman d’Evelyne Brisou-Pellen pour introduire un chapitre sur la Gaule et la grande bataille d’Alésia? De sa plume entraînante, elle relate les faits de manière romancée mais sans jamais omettre la réalité historique; et entraîne ses lecteurs à la découverte d’un peuple soumis à Rome et de la révolte orchestrée par un chef de guerre peu commun, Vercingétorix, qui a su réaliser ce que personne n’avait fait avant lui: unir sous sa bannière les différents peuples gaulois.

Par la biais de trois jeunes héros nés dans des camps ennemis, l’histoire suscite l’intérêt dès les premiers pages en mêlant habillement magie et croyances divers à des faits historiques marquants. L’amitié, plus forte que la raison d’état, pousse les trois amis à se surpasser et à tout mettre en oeuvre pour se retrouver et s’entraider alors que le conflit fait rage et que les morts commencent à se compter par centaines…

Rendez-vous à Alésia est un petit roman didactique d’une grande richesse lexicale qui aborde avec simplicité et qualité un chapitre important de notre Histoire. Nous avons hâte de lire la suite.

 

Ils sont trois, que le destin ramène sur terre au fil du temps.

52 avant J. – C. Les peuples celtes se rebellent contre Rome. Nés le même jour, la même année, mais dans des camps différents, Windus, Morgana et Pétrus sont réunis par une force étrange. Et ils découvrent qu’ensemble, ils peuvent influer sur le cours de l’Histoire. Mais un ennemi invisible se met en travers de leur chemin…

Lecture offerte·roman·roman ado / young adult·roman jeunesse

Le Tour du monde en 80 jours

Auteur: Jules Verne

Illustrateurs: De Neuville et I. Benett

Éditeur: Le livre de Poche

Pages: 307

 

Première incursion dans l’univers du célèbre Jules Verne, sans doute l’un des auteurs français les plus reconnu à travers le monde. J’avoue n’avoir jamais été intéressée par ces textes, aussi illustres soient-ils et, si cela n’avait pas été pour faire plaisir à mes filles, je ne l’aurais peut-être jamais découvert. Sincèrement, même si j’ai apprécié l’histoire en elle-même, si tous ses textes sont du même acabit, je ne suis pas convaincue d’avoir envie de retenter l’expérience.

En effet, j’ai aimé le très british Phileas Fogg et même si son pari m’a semblé un peu hors de propos, j’ai trouvé cela plutôt amusant. On s’attache rapidement aux personnages principaux, et on se prend au jeu, espérant à chaque instant que rien ne viendra entraver leur voyage ou comment ils vont se sortir de situations parfois compliquées. Mais les très (trop) nombreuses descriptions de moyens de transports, trajets et autres chiffres m’ont rapidement perdu. Bien que je comprenne les enjeux pour l’époque et l’impact de la révolution industrielle sur la taille du monde, devenu tout à coup plus accessible à ses habitants, je ne suis pas convaincue par l’intemporalité d’un tel récit. C’est un beau témoignage du passé, soit, mais finalement que reste-t-il de ce voyage si ce n’est une course contre la montre?

Le tour du monde en 80 jours est un roman sympathique mais à côté duquel je pense être passé; mes filles (8 ans) ont apprécié d’avantage et comme c’était pour elle que je le lisais (à voix haute) je n’ai au moins pas tout perdu.

Phileas Fogg, gentleman anglais, parie avec les membres de son club qu’il fera le tour de la Terre en 80 jours. Et, aussitôt, le voilà parti, accompagné de son domestique Jean, un Parisien, dit Passepartout. Il devra être revenu à Londres, pour gagner, le samedi 21 décembre 1872 à 20 heures 45 minutes! Soupçonné d’être l’audacieux voleur de la Banque d’Angleterre, Phileas Fogg va être filé tout le long de ses pérégrinations par le détective Fix qui ne peut cependant pas l’arrêter, le mandat d’arrêt n’arrivant toujours trop tard… Les pays traversés, les multiples aventures, les stratagèmes employés pour contourner les nombreux obstacles, l’activité débordante de Phileas Fogg pour lutter contre le temps en ne départant jamais de son flegme tout britannique, les personnalités de Passepartout et de l’obstiné Fix, font du Tour du monde en 80 jours un merveilleux roman, l’un des meilleurs de Jules Verne, dont le succès considérable ne s’est jamais démenti depuis sa parution, en 1873.

Lecture à 2 Voix·roman jeunesse

Winnie l’Ourson: Histoire d’un ours-comme-ça

Titre vo: Winnie-the-Pooh

Auteur: A. A. Milne

Illustrateur: E. H. Shepard

Traducteur: Jacques Papy

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Pages: 171

 

Nous connaissons tous Winnie l’Ourson au travers des classiques Disney; il a bercé notre enfance et celle de nos enfants. Mais avant d’être un héros de l’animation américaine, Winnie est un héros de la littérature jeunesse anglaise, né de l’imagination de Alan Alexander Milne, auteur britannique du début du XXème siècle.

Publié en 1926 (1946 pour la France), Winnie l’Ourson est un roman inspiré par le fils de l’auteur, Christophe Robin, qu’il voyait jouer avec ses peluches. Composé de dix chapitres/histoires, ce roman pourrait être écrit par Christophe Robin lui-même tant les situations cocasses, le langage parfois approximatif et les fautes d’orthographe rappellent le temps de l’enfance et son imaginaire. A. A. Milne signe un roman intemporel qui respire l’innocence et la douceur d’une époque qui ne dure que trop peu de temps à l’échelle d’une vie humaine. Ses histoires mettent en avant l’amitié, le courage et l’entraide sans pour autant oublier les défauts propres à chacun tels la gourmandise, la peur de son ombre ou encore le pessimisme. La narration rythmée et les échanges amusants entre le narrateur et Christophe Robin, ou entre les différents personnages, sont servis par les jolis dessins crayonnés de Ernest H. Shepard et des aventures bourrées d’humour et de tendresse.

Winnie l’ourson est un classique qui n’a pas pris une ride à lire et faire lire.

Lu à deux voix avec Juliette, 8 ans.

-Tu es le Meilleur-Ours-du-Monde-Entier, dit Christophe Robin.

-Vraiment? dit Winnie, plein d’espoir.

Documentaires /Livres jeux·Lecture offerte·roman jeunesse

Le feuilleton d’Hermès

Auteur: Murielle Szac

Illustrateur: Jean-Manuel Duvivier

Éditeur: Bayard jeunesse

Pages: 261

 

La mythologie grecque est un domaine fascinant qui attire nombre d’enfants à un âge où ils se posent généralement des questions sur l’origine du monde et des hommes. Leur lire, ou leur faire lire, des textes qui apportent des réponses spirituelles est, pour moi, avant tout une richesse culturelle. De plus il est intéressant de voir que les enfants savent faire le tri entre la réalité scientifique et le mythe et qu’ils font naturellement le parallèle entre les évènements majeurs de notre Histoire et ceux de la mythologie.

Dans le feuilleton d’Hermès, Murielle Szac utilise le messager des dieux comme fil conducteur et retrace les mythes grecques de l’origine de la Terre à l’invention de l’écriture. La curiosité et la quête incessante de vérité du jeune Hermès servent le récit en le rendant vivant et animé. Par ailleurs, la spontanéité, la frivolité et le caractère joyeux du dieu des voleurs en font un personnage attachant ; sa sympathie et sa gaieté donnent envie de le suivre dans ses découvertes riches en aventures.

L’écriture est agréable et très fluide, le découpage en épisodes permet une lecture didactique intéressante tout en laissant de la place pour les questions… Les mythes grecques sont rendus accessibles aux enfants au travers d’un texte qui se veut fidèle aux textes fondateurs tout en respectant la sensibilité des plus jeunes.

A lire aux enfants dès 5 ou 6 ans, en lecture seul dès 8 ou 9 ans.

 

Autres feuilletons

 

«Le soleil se levait à peine quand Hermès sortit du ventre de sa mère. Il s’étira, bâilla et sauta aussitôt sur ses pieds. Puis il courut à l’entrée de la grotte où il venait de naître pour admirer le monde. « Comme c’est beau ! » murmura-t-il.»

C’est par ces mots que débute Le feuilleton d’Hermès, jeune dieu de la mythologie grecque qui découvre le monde à la manière d’un enfant. Ce livre, animé du souffle des mythes fondateurs, nous convie à une lecture vagabonde : celle par laquelle nous suivons les mille et un rebondissements d’une histoire dont notre héros est le fil conducteur.

Renouant avec l’oralité des premiers récits, cette histoire peut être lue à voix haute, et partagée en famille ou en classe. Mise à la portée de tous, elle offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Elle se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.

roman ado / young adult·roman jeunesse

Les Gardiens de Ga’Hoole, tome 1: l’Enlèvement

Titre vo: Guardians of Ga’Hoole, 1. The Capture

Auteur: Kathryn Lasky

Traductrice: Cécile Moran

Editeur: Pocket Jeunesse

Pages: 277

 

Les Gardiens de Ga’Hoole, roman jeunesse captivant, met un scène des chouettes et hiboux dans un univers fantastique né de l’imagination de son auteur. Enrichie des recherches poussées qu’elle espérait utiliser pour écrire un essai sur ces rapaces, Kathryn Lasky crée un monde unique, un royaume fantastique, dans lequel évoluent ces volatiles mystérieux et fascinants. Les descriptions sont légions et enrichissent cet ouvrage qui, tout en étant un vrai roman, tend vers le documentaire au travers des nombreuses informations sur le mode de vie et les comportements spécifiques à chaque espèce.

Soren, chouette effraie, n’est qu’un oisillon lorsqu’il se fait enlever après être tombé du nid. Il est emmené dans un « orphelinat » où il se lie d’amitié avec Gylfie. Impuissants ils assistent à la transformation de leurs congénères en coquille vide. Comprenant qu’il se passe des choses terribles qui pourraient avoir un impact sur l’ensemble de leur monde, ils luttent pour leur survie et cherchent un moyen de s’enfuir. Soren et Gylfie feront des expériences difficiles et douloureuses, confrontés à la peur, la douleur, la mort, car nombreuses sont les épreuves à Saint-Aegolius; ce n’est qu’avec beaucoup de volonté et de courage qu’ils trouveront le chemin vers la liberté…

Premier volume d’une longue série, L’enlèvement est une très bonne introduction. Les deux jeunes héros sont attachants et ils font des rencontres très intéressantes au cours de leur séjour à l’orphelinat, mais également en dehors. Leur évolution tout au long du roman est bien décrite et fait de ce volume un très bon récit initiatique. L’écriture est riche et de qualité, la force du récit tient dans les nombreuses descriptions et informations que l’auteur distille au fil des aventures de ses petits héros à plumes. Kathryn Lasky a su donner vie à un univers atypique crédible et à des personnages intéressants et touchants. Leurs qualités et personnalités « humaines » permettent une identification ou tout au moins un attachement réel. Les émotions sont nombreuses et rendent la lecture captivante d’un bout à l’autre du récit.

A lire et faire lire dès 9/10 ans (ou avant pour les bons lecteurs).

Ma grande lectrice de fille, 8 ans, a eu un énorme coup de cœur pour ce titre. Lecture qui a suscité de nombreuses discussions et a généré énormément d’émotions, elle a même versé sa petite larme.

Soren coule une enfance paisible dans le sapin creux qu’il occupe avec sa famille dans la Forêt de Tyto, le royaume des chouettes effraies. Mais de mystérieuses disparitions d’œufs et de jeunes poussins perturbent la tranquillité des habitants. Alors qu’il tombe du nid, Soren est kidnappé à son tour et emmené au sinistre orphelinat de Saint-Aegolius. Sous la direction de l’effroyable Crocus, des poussins venus de tous les royaumes y subissent un enseignement des plus étranges…
Soren et sa meilleure amie Gylfie n’ont qu’une envie : s’échapper et révéler au monde ce que trament Crocus et ses lieutenants. Mais pour cela, encore faudrait-il apprendre à voler…