roman jeunesse

Aggie change de vie

aggie

 

Auteur: Malika Ferdjoukh

Editeur: Ecole des Loisirs

Collection: Neuf

Pages: 94

 

 

 

Quatrième de couverture:

Aggie est la reine de la débrouille. Difficile de faire autrement quand on est orpheline et qu’on ne mange pas tous les jours à sa faim. Avec son ami Orin et son chien Mister Bones, elle a mis au point un numéro pour détrousser les riches passants qui s’aventurent dans les bas quartiers de Boston. C’est d’ailleurs en essayant de voler le portefeuille de Pemberton Rushworth qu’Aggie l’a rencontré. Plutôt que de la conduire à la police, ce détective privé lui fait alors une proposition extraordinaire. Jusqu’à présent, Aggie n’a pas eu beaucoup de chance. Mais cette drôle de rencontre est une occasion inespérée d’échapper à son destin de gamine des rues. Si Aggie suit attentivement les conseils du détective, elle pourra enfin changer de vie

Ce que j’en pense:

Aggie, son jeune ami Orin et le chien Mister Bones, sont des voleurs à la sauvette au numéro bien rodé. Pourtant un soir qu’ils tentent de dérober le portefeuille d’un homme au chapeau melon, leur numéro échoue et les trois comparses repartent bredouilles, tiraillés par la faim. Lorsque quelques jours plus tard Aggie, accablée de chagrin et animée par la colère, se retrouve face à cet homme dans la cour de ses anciens « maîtres », elle est loin de se douter qu’il va lui offrir une vie au delà de ses espérances.

Dès les premières lignes, Aggie change de vie m’a fait pensé à un dessin animé de mon enfance , Orson et Olivia qui n’était pas sans rappeler les univers sombres et miséreux de Charles Dickens. Malika Ferdjoukh en reprend les codes et les met à sa sauce pour créer un roman unique où l’héroïne, une adolescente mal fagotée qui porte les stigmates de la pauvreté, ne laisse pas le lecteur indifférent. Attachante, sensible et pleine de bonnes intentions, Aggie est une véritable héroïne.

Alors bien sûr, la fin est prévisible mais c’est tout ce qui y conduit qui m’a transporté et émue. Mon seul regret est de n’avoir pu passer d’avantage de temps en la compagnie de Aggie et ses amis. A découvrir!

COEURS

Malika Ferdjoukh sur le Blog

quatresoeurs2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s