Lecture à voix haute·roman ado / young adult·roman jeunesse

L’Estrange Malaventure de Mirella

 

Auteure: Flore Vesco

Éditeur: l’école des loisirs

Collection: Médium +

Pages: 240

 

Avec ce nouveau roman, Flore Vesco revisite le célèbre conte des frères Grimm, lui-même inspiré d’une légende allemande, Le Joueur de flûte de Hamelin.  Comme dans de Cape & de Mots, elle enchante le lecteur par son aisance et son habilité dans le maniement des mots. Le texte se veut moyenâgeux et, passé la surprise des premières pages, nous entraîne pleinement dans l’époque voulue. L’auteure prend le temps de dépeindre la ville et ses habitants alors que nous n’attendons que l’arrivée du joueur de flûte pour venir libérer Mirella d’un quotidien de plus en plus lourd à porter. Mais, comme espéré, le roman est porté par une héroïne de caractère et de qualité. Sous ses airs de soumission, Mirella est une jeune fille forte, généreuse et qui, au fil des pages, s’élève et se révèle grâce à la confiance qu’elle tire de sa survie et de rencontres des plus surprenantes.

Entre conte et récit fantastique, L’Estrange Malaventure de Mirella est surtout le théâtre d’événements cruels dont les personnages ne le sont que d’avantage; ridicules, absurdes, ils se font l’expression des traits humains les plus sombres. Flore Vesco signe un nouveau titre à l’humour noir, à la critique acerbe et à la plume entraînante, aussi chantante que la voix de son héroïne.

Lu à voix haute à mes filles, je craignais que le texte ne soit trop difficile pour leurs jeunes oreilles mais bien au contraire elles n’ont eu de cesse de rire et d’en redemander toujours plus. Au moment où j’écris ce billet, elles se sont d’ailleurs mise à le lire de leur côté, pour retrouver le plaisir d’une lecture qui ne les a pas laissé indifférente.

Moyen Age. Les rats ont envahi la paisible bourgade d’Hamelin. Vous croyez connaître cette histoire par coeur? Vous savez qu’un joueur de flûte va arriver, noyer les rats en musique, puis les enfants d’Hamelin? Oubliez ces sornettes : la véritable histoire est bien pire, et c’est grâce à Mirella, une jeune fille de 15 ans, qu’on l’a enfin compris. Lisez, si vous l’osez!