roman

Elizabeth Darcy – Un réécriture d’Orgueil et Préjugés

elizabethdarcyTitre vo: Mr Fitzwilliam Darcy: The Last Man in the World

Auteur: Abigail Reynolds

Traductrice: Louise Malagoli

Editeur: Milady Romance

Collection: Pemberley

Pages:320

Date de sortie: décembre 2014

Présentation éditeur:

Dans Orgueil et Préjugés de Jane Austen, Elizabeth affirme à l’orgueilleux Mr Darcy qu’il serait le dernier homme au monde qu’elle consentirait à épouser. Et si elle n’avait jamais prononcé ces mots ?
Dans cette réécriture d’Orgueil et Préjugés, Elizabeth consent malgré elle à devenir la maîtresse de Pemberley, déclenchant un jeu de chassés croisés qui risque de mettre en péril leur amour…

Ce que j’en pense:

Abigail Reynolds nous propose de revivre Orgueil et Préjugés dans une réécriture originale sur le principe du « et si… », changeant un détail à l’histoire originale qui modifie le développement de l’histoire en son entier. Que se serait-il passé si Elizabeth avait accepté la première demande en mariage de Mr Darcy, contrainte et forcée car compromise par un baiser volé qui ne serait pas passé inaperçu aux yeux de leurs proches?

Par devoir, par peur que son « déshonneur » n’éclabousse la réputation de sa famille, Elizabeth accepte d’épouser Mr Darcy, alors qu’il représente tout ce qu’elle déteste. Ce dernier, éperdu d’amour, est convaincu des sentiments réciproques de le jeune femme et, pris dans la tempête émotionnelle qui le porte à se déclarer, l’embrasse, persuadé qu’elle lui a déjà donné son accord. Les noces ont lieu. Le bonheur de Darcy n’est que de courte durée, la vie conjugale n’atteint pas la sphère de bonheur qu’il avait espéré; pire, il voit celle qu’il aime s’éteindre à son contact. Car Elizabeth se conforme à ses attentes, remplissant ses devoirs conjugaux et de maîtresse de maison de la manière qui lui semble la plus acceptable pour ne pas s’attirer la colère ou la rancune de son époux. Il va leur falloir du temps, de la patience et surtout, apprendre à s’ouvrir l’un à l’autre pour effacer les malentendus sur lesquels ils ont construit les bases de leur relation et parvenir à s’aimer.

Idée originale et plutôt bien amenée, j’ai beaucoup aimé la façon dont Abigail Reynolds nous ramène dans l’univers de Jane Austen. Cependant j’ai été déçu que l’histoire ne tourne qu’autour du couple et que les personnages secondaires que l’on connait s’y bien disparaissent presque durant tout le roman. Seule Georgiana, la sœur de Mr Darcy, apparaît régulièrement. La place est cependant donnée à divers personnages qui vivent sur le domaine, Elizabeth trouvant du réconfort dans les bonnes œuvres. J’ai eu une espèce de boule à la gorge durant toute ma lecture, émotionnellement touchée par la détresse de notre héroïne que j’ai eu bien du mal à reconnaître… Elizabeth Darcy reste un roman agréable à lire, une austenerie qui vaut le détour ne serait-ce que pour son originalité.

Publicités

8 commentaires sur “Elizabeth Darcy – Un réécriture d’Orgueil et Préjugés

    1. j’aime bien voir ce que peuvent en faire d’autres auteurs… mais parfois ça ne passe pas du tout 😀 Je crois que j’aime beaucoup lire ces réécritures car j’adore les personnages d’Austen, à un point que j’ai toujours envie de les retrouver pour de nouvelles aventures 😀

  1. J’allais dire la même chose que Carnet Parisien… Mais peut être que justement ça peut être bien réécrit ? OU alors il faut être méga-fan comme toi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s